Agression du président de l’UBO

« La section SNESup de l’UBO, réunie le lundi 30 mars à 17h,  condamne sans réserve l’agression dont a été victime le Président de l’UBO le vendredi 27 mars.
Par cet acte, les agresseurs auront au moins atteint un objectif, celui de donner l’occasion à Madame Pécresse de faire une déclaration visant à diviser et à discréditer la lutte actuelle.
La section SNESup n’acceptera pas l’amalgame entre un tel acte de violence inadmissible et la mobilisation des enseignants-chercheurs et des étudiants contre les projets nuisibles du gouvernement. »

Publicités

LES ELUS QUITTENT MASSIVEMENT L’ASSEMBLEE DES CONSEILS DE l’UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE (Brest)

LES ELUS QUITTENT MASSIVEMENT L’ASSEMBLEE DES CONSEILS DE l’UNIVERSITE DE BRETAGNE  OCCIDENTALE (Brest)

Nous , élus avont été contraints de quitter la réunion des trois conseils centraux (CA, CEVU, CS) et CTP de l’UBO, suite à l’annonce par le président de l’université qu’aucun vote ne pourrait avoir lieu. Les élus ont considéré ce diktat comme une véritable provocation. Nous rappelons que cette assemblée avait été demandée lors d’AG du personnel dès le mois de décembre, puis officiellement par l’intersyndicale reçue en délégation le 7 janvier 2009. Elle a été prépareé par de nombreuses réunions d’information, assemblées générales, motions votées dans les départements, les conseils d’UFR, au CEVU et au CA de
l’université.
Ce refus que le congrès puisse prendre toute position à la veille d’une journée cruciale* met le président de l’UBO dans l’impossibilité de parler au nom de notre université, notamment lors de la Conférence des présidents des universités le jeudi 5 mars 2009.
Cette manoeuvre dilatoire isole l’UBO du mouvement national.

Liste des élus ayant quitté l?assemblée du 4 mars :
CARPENTIER François-Gilles  élu CTP
BREGEARD Hervé   élu CA
PAPINOT Christian  élu CA
BESNARD Hervé élu CTP
KERMARREC Juliette élue CTP
MACHINAL Hélène  élue CTP
LE COGUEN Sylvie   élue CA
BILLON Clément élu CEVU
LUARNET Jean-Emmanuel  élu CTP
CHAUVAUD L.  élu CTP
CALVEZ Roger  élu CTP
HUON Marie  élu CA
CATTEAU Arnaud élu CEVU
LE MEST Yves  élu CS
LAROCHE Jean  élu CS
CASTEL Guillaume  élu CEVU
HAMON Nadège élu CA
LE BRAS Gaël  élu CEVU
DOUILLARD Véronique CFDT élu CTP
LE ROUX Martine élu CEVU
JUNG Jean-Luc élu CTP
LE GALL Gwenola  élu CTP
GALLOU Mattieu élu CEVU
FILLOQUE Jean-Marie  élu CA
BOURHIS Yves  élu CA
DESSE René-Pol élu CS
LE BRAS Marie-Anne élu CS
AGOSTO Marie-Christine élu CEVU
MAMOUNE Abdeslam  élu CEVU
MASSON Amélie élu CTP
PICHARD Brigitte  élu CTP
BESSIERES-THIAM Marie-Anne élu CEVU
JEAN Frédéric  élu CS
HOLVOET Mario   élu CEVU
JARNOUX Philippe élu CEVU
LAMOUR Jacques élu CEVU
QUINCAMPOIX Marc élu CS
GIRARD GAID élu CS
KERHERVE Alain élu CS
DETHLOFF Gerd élu CEVU
BATTISTINI Michel élu CA et CTP
DUPONT Frédéric élu CS
OLIER René,  élu CA
MICHAUD François élu CS
PLANTEVIN Frédérique élue CA
FAUCHEUX Valérie élue CEVU
ARFA Mondher élu CS

Nouvelles de l’Universite de Bretagne Occidentale

Les conseils d’UFR sciences et d’UFR lettres du 9 février et le conseil d’école de l’IUFM de Bretagne du 5 février ont refusé de
transmettre leurs maquettes d’habilitation de master enseignement au  CEVU. Le CEVU du 10 février a constaté l’absence de maquettes et a voté à l’unanimité la motion suivante jointe.
Le CA de ce jour a fait la même constatation et a voté à l’unanimité  la motion du CEVU.
———————————————————————————-
Mastérisation de la formation des enseignants : l’UBO ne remontera aucune maquette (position du CA du jeudi 12 février 2009)

Les membres du CEVU et du CA soutiennent les décisions prises par les conseils d’UFR et le conseil d’école de l’IUFM de Bretagne de ne transmettre aucune maquette de master. Ils rappellent que la situation est née d’une réforme incohérente dans son contenu, inacceptable dans son calendrier et détestable dans sa mise en oeuvre, et qui met les
universités dans une impasse.
Ils s’associent à la protestation nationale et adressent un message clair et ferme au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et plus encore au Ministère de l?Education Nationale chargé de l’organisation des concours et du recrutement des enseignants, afin que la réforme soit remise à plat, repensée dans tous ses aspects et enfin, discutée dans un esprit de responsabilité et de concertation.
Ils demandent que le dispositif actuel de formation et de concours soit maintenu au moins jusqu’en 2011 et qu’une telle décision soit prise rapidement afin de ne pas augmenter inutilement le désarroi des étudiants et de leur permettre de terminer l’année dans une relative sérénité.
Pour eux, la concertation doit notamment porter sur les points suivants :
* une formation de qualité prenant en compte les exigences disciplinaires et professionnelles,
* la place et le devenir des IUFM intégrés,
* le calendrier et la forme des concours de recrutement aux métiers de l’enseignement,
* un réel apprentissage du métier avec le maintien d’un stage de pratique professionnelle, en alternance, de longue durée et rémunéré,
* l’organisation d’un débat national, régional et local, avec tous les partenaires concernés dont les étudiants.
———————————————–
Le CA a d’autre part refusé de transmettre au ministère la liste des 6 postes qu’il lui est demandé de rendre : la proposition du président a été rejetée à l’unanimité (le président disposait de trois voix).
Enfin une réunion du congrès des trois conseils centraux + le CTP a  fini par être obtenue pour le 26 février avec à l’ordre du jour le statut des enseignants-chercheurs entre autres.

Actu : Brest (5 février)

à Brest :

  • 300 à 400 étudiants et EC à manifester le matin.
  • Organisation des Etats généraux de l’Université l’après midi
  • l’AG étudiants et enseignants a voté à 16h la grève reconductible à partie de mardi 10.
  • Nous organisons aussi une montée à Paris le 10.