Reportage vidéo à Besançon (Médiapart)

« Après 15 semaines de grève, l’université française ressemble-t-elle à un champ de ruines ou un champ de bataille? Les plus engagés contre les réformes veulent croire à une reprise de la grève à la rentrée. Reportage vidéo à Besançon où treize semaines de suspension des cours, de blocage d’examens, d’occupation des locaux et d’assemblées générales ont changé la face de la faculté de la ville natale de Proudhon, l’un des pères de l’anarchisme. »
Publicités

Invitation à la Coordination Nationale Etudiante de Besançon (18 et 19 avril 2009)

Invitation à la Coordination Nationale Etudiante de Besançon (18 et 19 avril 2009)

Depuis plus de trois mois, les universités françaises sont mobilisées pour défendre l’avenir de l’enseignement supérieur. Actuellement, de nombreuses universités sont bloquées et la quasi totalité sont mobilisées. Ces vacances de Pâques sont un moment clef ; c’est maintenant que se joue l’avenir du mouvement: il faut faire le point, poursuivre et multiplier nos actions!
C’est pourquoi nous vous invitons à participer massivement à la prochaine Coordination Nationale Etudiante qui se déroulera les 18 et 19 avril à Besançon.
Ce sera l’occasion de faire le bilan de la mobilisation: quelles facs sont bloquées, débloquées? Quelles actions ont été menées dans les différentes villes?
À l’heure où les médias n’informent plus sur le mouvement, il est important de privilégier la communication directe.

Dans la continuité des précédentes Coordinations Nationales Etudiantes, nous retravaillerons notre plateforme de revendications. Des actions communes sont prévues: les étudiants de toute la France (et en particulier ceux dont les universités sont en vacances) pourront loger à partir du lundi 13 avril au Village Autogéré de la Bouloie. Un programme d’actions chargé leur sera suggéré.

Le vendredi 17 avril, il a été décidé à la CNE d’Orléans d’organiser « la prise de la ville » avec toutes les délégations de France. Nous proposons donc à celles-ci d’arriver dès le vendredi matin à Besançon.

Durant cette Coordination Nationale, nous déciderons de l’agencement des actions des prochaines semaines.
En espérant vous avoir convaincu de l’importance de cette Coordination Nationale, nous vous attendons en nombre.

Les étudiants mobilisés de Besançon
Pour faciliter le travail des organisateurs, nous vous invitons à nous contacter au plus vite:

  • besancon2009@gmail.com
  • besancon2009.vraiforum.com

Actu : université Franche-Comté

L’Université de Franche-Comté dispose de son site web pour les infos « locales » sur le mouvement actuel :  http://sites.google.com/site/ufcenlutte/Home

Motion votée par le CA mardi 10 février (blocage des maquettes):
Réuni le 10 février, le Conseil d’administration de l’université de Franche-Comté a voté à l’unanimité moins une voix la motion suivante  présentée par Jean-Claude Daumas, élu SNESUP :
Le Conseil d’administration de l’université de Franche-Comté
– condamne fermement les déclarations méprisantes et insultantes du Président de la République sur la soi-disant médiocrité de la recherche et des chercheurs français,
– approuve le soutien apporté par Claude Condé, président de l’université de Franche-Comté à l’Appel de la Sorbonne,
– demande aux ministres de l’Education nationale et de la Recherche d’entendre l’inquiétude et la colère des enseignants, chercheurs, des personnels IATOS et des étudiants devant les réformes imposées à la hussarde, sans réelle concertation,
– leur demande de retirer sans préalable les décrets et projets de décrets sur le statut des enseignants-chercheurs, la formation et les concours de recrutement des enseignants du primaire et du secondaire, et le contrat doctoral, et de créer ainsi les conditions nécessaires à l’ouverture rapide de véritables négociations avec les syndicats représentatifs de la communauté universitaire,
– s’élève contre la diminution des moyens alloués aux universités et exige que les postes supprimés leur soient rendus,
– refusant à la fois les objectifs et les modalités de la mise en œuvre de la masterisation, décide de ne pas transmettre les maquettes au ministère.