Motion Toulouse 1 (5 février)

Motion adoptée par l’Assemblée Générale tenue le 5 février 2009 à l’Université Toulouse 1 Sciences Sociales à l’initiative d’enseignants-chercheurs mobilisés.
Membres présents : 252 (Enseignants-chercheurs, Biatoss, Étudiants, Doctorants)
Préambule : L’assemblée générale de l’Université Toulouse 1 Sciences sociales condamne la mise en place d’une politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories notamment au travers de l’individualisation des carrières et de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppressions d’emplois.
Elle dénonce les réformes actuelles qui assimilent l’Université à une entreprise et qui font du savoir une marchandise.
Adopté à la majorité des membres présents ; Contre : 1. Abstention : 6.
Elle exige :
– le retrait du projet de décret sur les enseignants-chercheurs et la restauration des cadres nationaux des statuts.
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 6. Ne prennent pas part au vote : 8
– le rétablissement des postes supprimés qui concernent l’ensemble des personnels dans les universités, les grands organismes de recherche et l’arrêt du démantèlement des organismes de recherche.
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 0. Ne prennent pas part au vote : 4
– un plan pluriannuel de création de postes statutaires d’enseignants-chercheurs et de personnels Biatoss.
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 3. Ne prennent pas part au vote : 3
– Le retrait du contrat doctoral.
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 10. Ne prennent pas part au vote : 23.
– une revalorisation nationale des rémunérations des Biatoss des différentes catégories – qui toutes concourent au bon fonctionnement de l’université – sous la forme d’une hausse du point d’indice et non par le truchement de primes aux mérite, ainsi qu’une augmentation du taux de promotion.
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 3. Ne prennent pas part au vote : 2.
– Le retrait de la réforme de la formation des enseignants des premier et second degrés
Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 7. Ne prennent pas part au vote : 2.

– La résorption de la précarité chez les enseignants, les chercheurs, les personnels administratifs et les étudiants, par la titularisation des personnels contractuels.

Adopté à la majorité. Contre : 0. Abstention : 2. Ne prennent pas part au vote : 3.
– Le retrait de la loi LRU.
Adopté à la majorité. Contre : 1. Abstention : 13. Ne prennent pas part au vote : 3.

Elle appelle à une journée de manifestation le 5 février et à la grève des personnels toutes catégories confondues le mardi 10 février.
Adopté à la majorité. Contre : 1. Abstention : 4. Ne prennent pas part au vote : 9.

Elle rejoint la coordination nationale des Universités.
Adopté à la majorité. Contre : 1. Abstention : 1. Ne prennent pas part au vote : 3.

Elle mandate 5 représentants à la Coordination nationale :
–         trois représentants enseignants-chercheurs
–         un représentant Biatoss
–         un représentant étudiant
Ils seront désignés de façon provisoire jusqu’à la prochaine AG.

Publicités

Actu : Toulouse 1 rejoint la coordination nationale

L’Assemblée générale tenue à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 le 5 février 2009 à l’initiative d’enseignants chercheurs mobilisés, a adopté une motion qui rejoint la Coordination Nationale des Universités.
Cette adhésion a été adoptée à  247 voix pour ; 1 contre ; 1 abstention ; 3 personnes ne participant pas au vote.
Ainsi, l’Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 rejoint officiellement la coordination nationale.
Elle mandatera 5 représentants à la Coordination Nationale. Ces derniers n’ont pas encore été désignés.