Motion de l’AG de Rouen (25 Mai)

L’AG des personnels de l’université de Rouen réunie le 25/05/09 appelle l’ensemble des organisations syndicales de l’éducation nationale à dénoncer le coup de force gouvernemental que constitue le passage des décrets sur le statut des enseignants au CTPMEN du 27/05/09. Elle appelle également la CNFDE à organiser une initiative publique large permettant de démasquer le refus de négocier du gouvernement sur la mastérisation de la formation des enseignants en contradiction flagrante avec ses déclarations réitérées.

Voté à l’unanimité

Le comité de mobilisation de Rouen

http://urouenmobilisee.wordpress.com/

Publicités

Motions votée par les CS de Musicologie et de Lettres Modernes à Rouen

Pour information, les motions de 2 CS à Rouen.
AFGE Rouen

MUSICOLOGIE

Les membres de ce comité de sélection réunis à l’université de Rouen le lundi 11 mai 2009 tiennent à faire connaître leur opposition aux réformes en cours dans l’enseignement supérieur et la recherche. S’ils ont choisi de siéger aujourd’hui, c’est pour recruter leur futur collègue sur un poste de titulaire dans un contexte de suppression et de pénurie des emplois universitaires. L’étude des dossiers de candidature montre que de nombreux jeunes chercheurs et chercheuses de tout premier plan sont sous-employé(e)s et précarisé(e)s. Du fait des suppressions de postes et de l’absence d’un plan pluriannuel de recrutement, l’enseignement supérieur est privé de talents et de compétences qui devraient être, au contraire, mis au service de tous à travers l’université et le CNRS, service public, laïc et quasi gratuit auquel les membres de ce comité sont fiers d’appartenir.
Motion votée à l’unanimité par les membres du comité présents : Pierre-Albert Castanet (Université de Rouen), David Fiala (Université de Rouen), Isabelle His (Université de Poitiers), Anne Piéjus (CNRS, Paris), Theodora Psychoyou (Université de Paris IV-Sorbonne), Jean-Yves Rauline (Université de Rouen), Danièle Sansy (Université du Havre), Patrick Taïeb (Université de Rouen)

Motion votée par le comité de sélection de Lettres Modernes, Université de Rouen

Les membres du comité de sélection du Département de Lettres Modernes réunis à l’université de Rouen le jeudi 7 mai 2009 tiennent à affirmer leur opposition aux réformes en cours dans l’enseignement supérieur et la recherche. Ils dénoncent le principe même des comités de sélection qui a obligé les universités à trouver, dans l’urgence, des solutions pour que ces comités soient constitués démocratiquement. S’ils ont choisi de siéger aujourd’hui, c’est pour recruter leur futur(e) collègue sur un poste de titulaire dans un contexte de suppression d’emplois universitaires. L’étude des dossiers de candidature montre que de nombreux jeunes chercheurs et chercheuses de tout premier plan sont sous-employé(e)s et précarisé(e)s. Du fait des suppressions de postes et de l’absence d’un plan pluriannuel de recrutement, l’enseignement supérieur est privé de talents et de compétences qui devraient être, au contraire, mis au service de tous à travers l’université, service public, laïc auquel les membres de ce comité sont fiers d’appartenir.

Motion votée à la majorité par les membres du comité présents (un refus de vote et deux abstentions).

Rouen envisage la neutralisation du second semestre.

Communiqué de presse du Comité de mobilisation de l’Université de Rouen
Le 11 mai 2009 à 14 h.

L’Assemblée Générale des personnels de l’université de Rouen a adopté les dispositions suivantes concernant la poursuite de la mobilisation :

1/ Motion sur la validation du semestre :
Nous, personnels de l’université de Rouen réunis en AG le 11/05, décidons avec détermination de reconduire notre grève jusqu’au retrait des réformes que nous combattons depuis 14 semaines. En refusant d’entendre ces revendications, par son attitude méprisante et insultante à l’égard des personnels de l’université et des étudiants, le gouvernement a pris la responsabilité de cette situation.
Les personnels mobilisés dans les universités ont toujours affirmé que leur lutte était menée dans l’intérêt des étudiants et pour la sauvegarde du service public d’enseignement supérieur et de recherche. Ce n’est donc pas aux étudiants de payer le prix de l’irresponsabilité du gouvernement qui, par ses choix désastreux, retarde la sortie de crise que toute la communauté universitaire appelle de ses vœux.
Comme conséquence logique de notre grève, il n’y a aura pas de retour à la normale, y compris quant aux examens.
C’est pourquoi l’AG des personnels de l’UR se reconnaît dans les démarches des départements mobilisés et exprime son soutien aux départements de l’université qui envisagent

  • 1) de ne pas tenir les examens et
  • 2) de neutraliser le second semestre de l’année universitaire 2008-2009.

Si le gouvernement décidait* *d’invalider les diplômes qui seraient ainsi délivrés, ce serait à lui et à lui seul d’en assumer la responsabilité auprès des étudiants concernés et de leurs familles.

2/ Participation au rassemblement national du jeudi 14 mai à Paris organisé conjointement par les personnels de l’enseignement supérieur et hospitalier

3/ Organisation le mardi 19 mai d’un « marathon des savoirs » place de la cathédrale de 14 h. à 18 h. Des cours publics, sur des sujets divers, seront proposés aussi bien aux étudiants qu’à la population de l’agglomération rouennaise par les enseignants chercheurs de l’Université de Rouen.

Le comité de mobilisation
http://urouenmobilisee.wordpress.com/

L’université de Rouen poursuit la grève !

L’ AG de l’université de Rouen réunie le 4 mai 2009 poursuit la grève telle qu’elle a été conduite depuis 14 semaines :
OUI : 76
NON : 0
ABST : 12
NPPV : 0

– L’ AG de l’université de Rouen réunie le 4 mai 2009 décide de bloquer la tenue du CA du 5 mai 2009 :
OUI : 52
NON : 0
ABST : 8
NPPV : 1

Plusieurs actions ont également été actées :
– une ronde intempestive à Rouen le jeudi 7 mai (15h-18h, devant le Palais de justice) ;
– une manifestation avec le secteur santé le 14 mai ;
– une participation à la Marche des obstinés entre Chartres et Paris (21-24 mai).

Un comité de mobilisation s’est réuni pour concrétiser ces différentes propositions.
Les prochaines AG prévues à l’université de Rouen :
AG inter-UFR personnels :lundi 11 mai, 10h, amphi Lavoisier.
http://urouenmobilisee.wordpress.com/

Communiqué de l’Université de Rouen concernant les jurys de BAC

Communiqué de l’Université de Rouen concernant les jurys de BAC
Communiqué du comité de mobilisation de l’Université de Rouen concernant les jurys de BAC

A l’Université de Rouen, près de 250 enseignants-chercheurs ont signé une lettre-pétition pour refuser que leurs noms soient transmis au recteur pour la présidence des jurys de baccalauréat tant que les revendications portées par le mouvement ne trouveront pas de réponse satisfaisante.
Aujourd’hui mardi 7 avril 2009, le Président de l’Université de Rouen nous a déclaré qu’il ne transmettrait aucun nom au titre de notre établissement (le principal contingent de notre académie). Indice de l’inquiétude suscitée par notre refus, le recteur aurait demandé au Ministre Xavier Darcos quelle disposition adopter pour la constitution des jurys de BAC.
Nous proposons donc aux différentes universités d’adopter cette modalité d’action.
Pour les académies où ces jurys ne sont pas encore constitués, il s’agit de s’adresser au président de l’Université afin d’exiger qu’il n’y ait pas de transmission des noms des présidents de jury au rectorat

(Lien vers la pétition de Rouen: http://urouenmobilisee.wordpress.com/2009/03/20/petition-jurys-de-bac/)
Pour celles où les jurys sont déjà constitués, il s’agit de signifier par lettre collective au recteur l’opposition des enseignants chercheurs à ces nominations (la démission étant en effet de peu d’effet car le démissionnaire peut alors être relevé par le vice-président du jury).

Rouen : 246 enseignants-chercheurs refusent de présider les jurys de bac !

« LETTRE AU PRÉSIDENT DE L’UNIVERSITÉ DE ROUEN
Nous, enseignants-chercheurs, refusons de présider les jurys de bac !

Le baccalauréat est un grade universitaire, c’est pourquoi les jurys sont OBLIGATOIREMENT présidés par un professeur des universités ou un maître de conférences nommé par le recteur sur proposition des présidents d’université. (Décret n° 93-1092 du 15 septembre 1993)
Cette année, nous refusons que vous transmettiez au recteur nos noms pour présider les jurys de baccalauréat de la session 2009. Aucun jury ne doit être constitué tant que les revendications rappelées ci-dessous n’ont pas été satisfaites. »

Lire la suite du message, le texte de la pétition et la iste des signataires sur :

http://urouenmobilisee.wordpress.com/2009/03/20/petition-jurys-de-bac/

Rouen toujours mobilisée

http://urouenmobilisee.wordpress.com/

Les prochaines AG prévues à l’université de Rouen :

  • AG des Étudiants : jeudi 2 avril,11h, amphi Langevin
  • UFR SHS : vendredi 3 avril, 10h, amphi 400
  • UFR Sciences et Techniques : mardi 7 avril, 10h, parking des services centraux, MSA.
  • UFR LSH : mardi 7 avril, 9h30, amphi Lavoisier

Il est encore temps de signer la pétition Refus d’être président de jury de Baccalauréat (pour les enseignants-chercheurs).
Lundi 6 avril
14h, hall fac de sciences du madrillet : comité de mobilisation.

Mardi 7 avril
7h, blocage des services centraux, MSA. VENEZ NOMBREUX !!!
11h, AG inter-UFR, parking des services centraux
20h, manifestation nocturne “lampions et casseroles”, départ place de la Cathédrale.

Jeudi 9 avril
Action “coup de poing” surprise