Lorient revote le blocage

Lorient : après 7h d’ag et suite a un nouveau vote a bulletin secret le blocage a été reconduit.

La petite nouveauté : les irréductibles rentrent dans la ronde …  eh oui nous allons lancer une petite soeur a la ronde des obstinés

Un cevu se tenant jeudi aucune motion n’a été adopté quand aux examens malgré un temps de débat fort long.

Publicités

BLocage à Lorient (27 Avril)

A l’issue d’un nouveau vote a bulletin secret, l’ubs de Lorient a reconduit la grève et le blocage.
L’Assemblée Générale unitaire de l’Université de Bretagne Sud, réunie le 27 avril en amphi Soleil d’Orient, a adopté les motions suivantes :
Motion 1 (en réponse à la lettre du président Eric Martin)
Nous nous indignons de la forme et du contenu de la lettre du Président de l’UBS, adressée semble-t-il aux étudiants et reçue le 23 avril 2009 par l’ensemble du personnel de l’UBS. Il est indécent de faire peser les conséquences directes du mouvement sur les seuls étudiants. Cette responsabilité incombe au gouvernement.
En outre, nous rappelons que le Président est l’élu des personnels et des étudiants et non une simple courroie de transmission du ministère (cf. lettre de P.Hetzel, directeur de la DGES, adressée aux présidents d’universités le 21 avril 2009).
Enfin, un président d’université ne saurait exercer de pression sur les conseils – également élus – ni préjuger de leur vote.

Motion 2 (sur les examens des filières de l’ufr de science SSI)
L’Assemblée Générale unitaire demande à l’UFR Sciences SSI de veiller à ce que des solutions soient trouvées pour que les étudiants grévistes inscrits en sciences ne soient pas pénalisés. De même, elle demande que les étudiants grévistes de LEA 2 ne le soient pas non plus.

L’Assemblée a aussi établi un planning d’action pour la semaine.

La DGES en ordre de bataille pour enterrer le mouvement au 30 Avril.

Lettre de patrick Hetzel, directeur de la DGES (Direction Générale de l’Enseignement Supérieur) adressée aux présidents d’université le 21 Avril :

dges1

dges2

Télécharger le fichier original : courrier-hetzel-21-avril-2009.pdf

Les premiers « effets d’application » de cette directive ne se seront pas fait attendre très longtemps comme en témoigne le courriel du président de l’université de Lorient adressé le 23 Avril à ses étudiants (et à ses personnels ?) :

« L’Université de Bretagne-Sud s’est engagée depuis sa création à promouvoir la qualité de ses formations et des diplômes qu’elle délivre.
La carte des formations, déposée lors de notre dernier contrat quadriennal d’établissement, a fait l’objet, pour la première fois, d’une évaluation par l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur. Cette évaluation a permis au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche d’autoriser l’Université de Bretagne-Sud à délivrer 93 diplômes différents sur la base de la rigueur de nos programmes, des modalités d’évaluation des connaissances et des compétences et sur la reconnaissance de notre un corps professoral.
En outre, et dans l’intérêt de l’insertion professionnelle des étudiants, l’Université est attachée à la reconnaissance par le monde socio-économique et culturel des 3800 diplômes qu’elle délivre chaque année.
L’Université de Bretagne-Sud ne peut se permettre de brader les diplômes qu’elle délivre. Il ne saurait donc être question par exemple d’accorder un semestre blanc.
Dans les filières dont les cours et les Travaux Dirigés ont été interrompus du fait du blocage, et malgré un premier travail réalisé par le CEVU le 03 avril 2009, la situation actuelle ne peut permettre, à ce jour, de garantir la délivrance des diplômes.
Dans ces conditions, si la reprise des cours n’a pas lieu le Mardi 28 avril, un nouveau CEVU extraordinaire devra se tenir dans les meilleurs délais. Il aura pour mission de faire le bilan et de ré-étudier les plans de rattrapage pédagogique de toutes les filières touchées par le mouvement universitaire. S’il s’avérait que les modalités de rattrapage pédagogique ne puissent attester
de la qualité des formations pour lesquelles nous sommes habilitées, nous devrions donc renoncer à la tenue des examens, à la tenue des jurys, et, par conséquent, à la délivrance des diplômes.
Nous appelons donc les étudiantes et étudiants à bien vouloir considérer le risque auquel s’expose notre communauté universitaire.
Le Président.
« 

Lorient reconduit le blocage jusqu’au 27 Avril.

Après 8h de débat, l’ag de l’ubs de Lorient (ufr lshs) de 439 personnes a reconduit le blocage de l’ubs jusqu’au 27 avril à une large majorité avec 63% de votes favorables.
Le vote s’est tenu à bulletin secret pour la première fois.

Lorient toujours en lutte !

Même si a Lorient la fatigue s’est fait durement ressentir ces derniers temps quelques petits points :

– Les cours n’ont pas repris a Lorient à part à l’IUT contrairement a ce qui a pu être diffuse a la radio ou dans les journaux.
– Les AG d’UFR ont réaffirmé encore cette semaine la non avancée proposé par les deux ministéres
– Les examens n’ont pas été reportés non plus pour l’instant le cevu ne s’étant toujours pas réuni contrairement a ce qui à été AUSSI annoncé dans les journaux.
– Une vrai campagne de désinformation est en cours localement dans un certain journal quotidien que je ne nommerais même pas.
– L’assemblée générale unitaire se réunit demain pour reconduire ou pas la « réappropriation » diurne et nocturne pour la 5 ème semaine et la grève pour une 9éme semaine
– Notre image de « bisounours » n’a été entaché par aucune dégradation ni aucun incident.

Pour résumer Lorient est toujours mobilisé même si nous avons été fatigué et un peu déprimé la semaine passé.
http://sauvonslubs.blogspot.com/

L’UBS traverse la rade

Les dernières actions de l’Université de Bretagne-sud (Lorient)

le site en général http://sauvonslubs.blogspot.com/

Marathon des savoirs. Université Bretagne Sud Lorient

Marathon à l’Université de Bretagne Sud Les enseignants de l’UFR LLSHS proposent …

Un marathon des savoirs du lundi 9 mars 14 h00 au mardi 10 à 12 h 00.

Voici le programme au Paquebot : Amphi Soleil d’Orient (à confimer)

Entrée libre et gratuite!

Lundi 9 mars

  • 14 h 00 : Joëlle Quaghebeur : « La Renaissance carolingienne »
  • 15 h 00 : Armelle Mabon : « La captivité indigène durant la Seconde Guerre mondiale »
  • 16 h 00 : Laurent Le Gall : « 1848 : une occasion ratée »
  • 17 h 00 : Véronique Mehl : « Education privée, éducation “publique” dans le monde grec »
  • 18 h 00 : Joël Delhom : « Mémoire de l’Utopie sur le mouvement ouvrier espagnol de 1936-1939 »
  • 19 h 00 : Damien Surget : « Quand les territoires (re)découvrent leurs universités »
  • 20 h 00 : Marie Casset : « A bas les idées reçues sur le paysage au Moyen Age »
  • 21 h 00 : Sylviane Llinares : « Censure et police du livre sous l’Ancien Régime »
  • 22 h 00 : Morgan Guyvarc’h : « Les écrivains romantiques français sont-ils passés à côté du combat pour l’abolition de l’esclavage (1815-1848) ? »
  • 23 h 00 : Laurent Daniel : « Rocky Road to Dublin : une critique sociale de l’Irlande des années soixante »
  • 00 h 00-7 h 00 : Ciné club et Projection de films

Mardi 10 mars

  • 7 h 00 : Marie-Christine Michaud : « Bientôt la Saint Patrick aux Etats Unis »
  • 8 h 00 : Martine Cano : « Censure et contrôle sous la STASI »
  • 9 h 00 : Ioana Galleron : « Soljenitsyne, notre contemporain »
  • 10 h 00 : Sergio Delgado : « Poésie hispano-américaine et mouvement sociaux »
  • 11 h 00 : Eric Limousin : « L’empereur, les intellectuels et le pouvoir »

Ce programme est sous réserve de quelques arrangements de dernière minute.