Motion du CA de l’université d’Artois

Après 6 semaines de blocage, le CA de l’université d’Artois a enfin admis qu’il se passait quelque chose. Voici la motion adoptée Vendredi dernier.

MOTION adoptée au Conseil d’Administration du 13 mars 2009
Le Conseil d’Administration de l’université d’Artois réuni en séance plénière le 13 mars 2009 appelle au retrait du projet de modification du décret portant statut des enseignants-chercheurs et du projet de réforme dit de la masterisation de la formation des maîtres.
Ce retrait est une condition nécessaire à l’ouverture indispensable de négociations avec l’ensemble de la communauté universitaire pour bâtir un projet de qualité. Le Conseil d’Administration de l’université d’Artois demande le maintien en l’état des formations et des concours de recrutement de l’année 2010, et rejette toute mesure transitoire.
Enfin le Conseil d’Administration attire l’attention du gouvernement et du législateur sur les conséquences négatives de la loi LRU et souhaite qu’un débat soit engagé pour envisager son évolution.

Publicités

Actu Université d’Artois : « haie de déshonneur »

Situation à l’Université d’Artois :
– l’AG étudiante de ce mardi 3 mars a voté la poursuite du blocage de l’université jusqu’à la prochaine AG, mardi 10 mars. Le blocage avait commencé le 12 février, jusqu’aux vacances, et a repris hier lundi ;
– participation à la manifestation à Lille, jeudi ;
– manifestation à Arras samedi ;
– « haie de déshonneur » samedi et dimanche pour accueillir Valérie Pécresse qui vient à Arras pour un congrès de jeunes UMP.

Actu : université d’Artois

Le CA a été bloqué Vendredi dernier (13 février) par un grand nombre d’étudiants et enseignants. Il y avait de sérieuses craintes que ce CA ne passe outre le vote du CEVU s’opposant à la remontée des maquettes de Master. Ces craintes ont été justifiées a posteriori : une AG « improvisée » s’est tenue dans la fouléee du blocage, AG à laquelle le président et les membres du CA ont été conviés; et à la fin de cette AG, il y a eu une tentative de tenue d’un CA « en catamini », vite mise en échec par les plus vigilants d’entre nous.

Suite au blocage du C.A de l’Université d’Artois par de nombreux étudiants et enseignants, l’AG des enseignants des différents sites de l’Université s’est réunie le 13/02/2009 et déclare :

« Nous soutenons « l’occupation ouverte » de l’université d’Arras par les étudiants, qui permet une action commune des enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs, étudiants et personnel pour le retrait des « réformes » controversées concernant l’éducation et la recherche. Nous nous associons à la plate-forme revendicative de la de la Coordination nationale des universités ainsi qu’à la journée nationale du 19 février. Nous appelons à la manifestation de la journée d’action académique éducation le lundi 16 février à 10h, place de la gare à Arras et à 14h30 à Lille. Nous appelons tous nos collègues enseignants à organiser des cours et des recherches alternatifs et ouverts à tous, en coordination avec les étudiants. Enfin, nous exigeons que la constitution des « comités de sélection » chargés du recrutement des futurs enseignants-chercheurs de l’Université d’Artois se déroule dans des conditions transparentes et démocratiques.

Voté à l’unanimité par les 37 présents .
– Le vendredi 13 février, envahissement du CA, susceptible de voter l’envoi des maquettes.
– Le mardi 17 février, AG de 900 personnes. La poursuite du blocage est votée par 850 voix contre 50. Il s’agit d’un blocage « ouvert », avec organisation de cours alternatifs.

Actu : université d’Artois (13 février)

A l’Université d’Artois, le CEVU a voté contre la remontée des maquettes. Les étudiants, réunis en AG le jeudi 12 février, ont voté le blocage du campus d’Arras, jusqu’à la prochaine AG (mardi midi). Une AG des EC, le 11, a élu 4 délégués pour la coordination nationale.
Une nouvelle AG des EC aura lieu également le vendredi 13.

Actu : Université d’Artois (6 février)

Quelques nouvelles d’Arras, où, après une AG étudiants-enseignants chercheurs le 2 février qui a rassemblé près de 200 participants, la mobilisation va crescendo avec une AG étudiants le lundi 9, à laquelle participeront de nombreux enseignants-chercheurs de plusieurs UFR, un appel à la grève le mardi 10, et une AG des enseignants-chercheurs commune à tous les UFR le mercredi 11. Diverses actions sont également prévues en ville ou dans l’Université.