Liste de diffusion

  • Si vous souhaitez recevoir par mail les dernières informations publiées sur ce site (et uniquement les infos publiées sur ce site), merci de vous abonner à la liste de diffusion ci-dessous.
  • s’abonner aux informations du site « Universités en lutte » par mail
  • (Vous recevrez un mail de “confirmation d’inscription” dans lequel vous n’aurez qu’à cliquer sur le lien proposé pour valider définitivement votre inscription)

Publicités

37 Réponses

  1. Merci me tenir informé.
    G. S.

    • Dans le cadre de la contestation générale et en particulier universitaire, des étudiants (entre autre) appellent à un rassemblement mercredi 13 mai 16h00 devant le Panthéon à Paris (RER B : Luxembourg). Ce rassemblement est un appel à tout ceux d’île de France (et d’ailleurs) qui en ont assez de battre le pavé des parcours déposés.

      Cet appel est à diffuser massivement dans vos listes mails, sms…

      Ps : Nul besoin de prendre des précautions, le but étant d’être le plus nombreux possible, que les playmobiles soient au courant ou non.

  2. à quelle adresse vous envoyer une motion votée par l’UMR 8138 IRICE (CNRS-Paris 1-Paris 4)
    Merci

  3. Super site! Nous tenons vous informer de quelques activités à Marseille qui ne figurent pas chez vous.

    Notre propre projet, qui vise à opposer une «utopie vécue», un «marathon du savoir» à la vision utilitariste du savoir du gouvernement, toutes les informations sont sur le site http://revons-luniversite.net

    Il y a aussi une page avec des liens qui indiquent d’autres activitiés à Marseille.

    Merci!

    Le collectif «Rêvons L’Université»

  4. « Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de La Princesse de Clèves »… (N. Sarkozy, Lyon, 23 fév. 2006)
    Nous répondrons au mépris de l’omni-président pour la culture, en lisant LA PRINCESSE DE CLÈVES , LE MERCREDI 18 FÉVRIER DE 14 H À 20 H, PLACE DE LA MAIRIE À AIX , en soutien au mouvement des universitaires contre la mastérisation des concours et la réforme du statut des enseignants-chercheurs. Lecture-marathon sous forme de relais : apportez votre exemplaire, votre thermos de thé, diffusez cet appel, et invitez les personnes intéressées !

    comité Lafayette du pays d’Aix

    contacts : guicharf@aol.com
    annerandon@hotmail.fr

  5. Bonjour,
    Veuillez trouver ci-dessous la plate-forme de revendications votée en AG mardi 17 février par la coordination regroupant doctorants, chercheurs, ingénieurs de recherche et personnel administratif, enseignants-chercheurs et étudinats de Sciences Po Paris.
    Un comité de mobilisation se réunit vendredi pour décider des actions à mettre en place dès lundi 23 février, date de reprise des cours à Sciences Po.
    Merci de diffuser cette information sur votre site « Université et universitaires en lutte ».
    Bien cordialement,
    Jules Naudet, au nom de l’AG.

    TEXTE DE LA PLATE-FORME DE REVENDICATIONS:

    L’Université connaît aujourd’hui une mobilisation sans précédent à laquelle doctorants, chercheurs, ingénieurs de recherche et personnel administratif, enseignants-chercheurs et étudiants de Sciences Po souhaitent prendre une part active. Sciences Po est à bien des égards un établissement privilégié (la dotation financière par élève de cet établissement est particulièrement élevée) et il est vrai que Sciences Po a beaucoup à escompter des politiques actuelles. Néanmoins, cet établissement étant de fait le laboratoire expérimental des « réformes » en cours, nous avons pu être témoins des dangers que représentent ces « réformes »: pouvoir accru du directeur d’établissement y compris sur les choix scientifiques, poids croissant des frais de scolarité dans le financement de l’établissement et recours important à des enseignants non titulaires (à hauteur de 90% des effectifs).

    C’est pour cela que, en accord avec la coordination nationale des universités, l’Assemblée Générale rassemblant des doctorants, chercheurs, ingénieurs de recherche et personnel administratif, enseignants-chercheurs et étudiants de Sciences Po s’associe aux mobilisations en cours et demande :

    – le retrait de la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré

    – le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs

    – le retrait du projet de contrat doctoral

    – la reconnaissance du rôle central du CNRS en tant qu’opérateur de recherche dans l’ensemble des champs disciplinaires

    – la relance de l’emploi scientifique sous forme de postes permanents pour toutes les catégories de personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche

    Les projets de « réformes » prétendent lutter contre le localisme et le clientélisme, ce qui est un objectif qui nous semble parfaitement légitime. Si nous n’approuvons pas le statu quo, nous ne souhaitons cependant pas que le pouvoir du président d’université se substitue aux logiques collégiales.

    Nous insistons également sur la situation des doctorants : nous nous opposons catégoriquement à la diminution du nombre de financements doctoraux, à la suppression des « post-docs » au CNRS et à leur diminution dans d’autres institutions, ainsi qu’à la mise en place du projet de contrat doctoral, qui fragilise la situation des doctorants et les mobilise comme force de travail polyvalente et peu onéreuse au service aussi bien des universités que des entreprises.

    Nous nous opposons aussi au démantèlement du CNRS, organisme très performant, et à sa transformation en agence de moyens.

    Ces « réformes » sont le produit d’une volonté plus globale de créer un marché européen de la formation, calqué sur un « modèle » américain fantasmé. Or nous croyons que la recherche se fait d’abord dans la collaboration et l’émulation plutôt que dans une mise en concurrence sauvage, qu’elle soit nationale ou internationale.

    La résistance des étudiants, des doctorants, des chercheurs et des universitaires n’est pas corporatiste. Elle défend la liberté de la science, aussi importante que celle de la presse ou de la justice. Elle rejoint la protestation des personnels de la santé, de la justice, de la culture et de l’éducation nationale, eux aussi soumis aux modes de gestion managériale et néo-libérale, et révoltés par la destruction de leurs métiers respectifs au nom de la productivité financière.

    Ces « réformes » s’inscrivent en effet dans un vaste chantier de casse des services publics par la mise en concurrence, la précarisation des personnels et l’implantation d’une logique purement financière.

    En conséquence, l’AG s’associe aux actions engagées et appelle les étudiants et le personnel (enseignant et non-enseignant) à rejoindre la mobilisation déjà engagée dans de nombreuses universités.

  6. Question toute bête (et pratique) : comment peut-on laisser un compte-rendu d’actions menées hors les murs de l’université et un programme de ce qui va se faire ?

    De même, je souhaiterais savoir comment indiquer mon site Picasa/Google où figurent 3 albums de photos prises pendant nos actions diverses.

    Merci de vos lumières !

    Bien cordialement,

    Jacques Tranier

    • le plus simple c’est de me mettre le tout par mail (cpte-rendu + le lien vers l’album picasa)
      Mon mail : prénom.nom (olivier ertzscheid) @ gmail.com

  7. Coimlment vous transmettre les infos sur la situation à l’université de Nice ?

  8. AG inter UFR à NANTES mardi 10 mars
    contre le blocus : 441
    pour un blocage partiel : 868
    pour un blocus total : 1273

  9. L’université Bordeaux I a voté le blocage ce midi, ce dernier entre en vigueur dès ce soir.

  10. Université d’Avignon bloquée par un barrage filtrant
    (seuls personnels et enseignants ont accès aux bâtiments)
    Dernière AG le 12 mars: poursuite du mouvement votée.

  11. Université Bordeaux I fermée administrativement après le vote du blocage total. Et ce jusqu’à lundi 23, pour l’instant.

  12. Bonjour
    1) Pouvez vous fusionner les rubriques Amiens (UPJV) et Picardie il s’agit de la meme universite de Picardie Jules Verne localisee principalement a Amiens.

    2) L’actualite de nos mobilisations est la
    http://upjvmobilisation.blogspot.com/

    3) Nous vous preparons un etat des lieux precis UFR par UFR de l’etat de la mobilisation (commencee en novembre chez nous!)

    Bien cordialement
    B Schapira

  13. Les infos sur les actions et mobilisation à l’Université de Nice Sophia Antipolis se trouvent sur le site

  14. Bonjour
    Les infos sur les actions et l’état de la mobilisation à l’Université de Nice Sophia Antipolis se trouvent sur le site :
    http://mobilisation06.fr

  15. pouvez-vous mettre un lien sur l’université de poitiers dans la liste le long à gauche…

  16. Bonsoir!
    à propos de l’université de saint-étienne : Université Jean Monnet, les informations sont très régulièrement actualisées sur le blog : http://ujmenlutte.over-blog.fr , vous pouvez le consulter à tous moments pour informations et partage d’idées!

    Aujourd’hui, le site situé en centre ville : tréfilerie à reconduit massivement la grève et avec une large marge le blocage de ce site…en total accord avec le blocage des deux autres sites votés hier : sciences et techniques (métare) et STAPS (beaulieu).

    Un programme d’actions chargé aura lieu toute cette semaine…actions coup de poing, université solidaire, réflexions de gréviste, manifs, réseau d’entraide, AG intersecteurs, printemps des chaises,concerts,…

    Les personnels ont aussi reconduit la grève et adopté une motion de soutien à l’occupation active des sites effectuée par les étudiant-e-s.

    Après une mobilisation devant la préfecture ce matin…le directeur du cabinet du préfet a reçu une délégation de trois élèves (un de chaque site). Les motions et revendications de cette lutte ont été exprimées…et donc remontées au ministère par un rapport rédigé par le cabinet lui-même. Première avancée??!!!en tout cas….espoir relancé!
    Même si sur la forme les idées divergent parfois elles terminent toujours par touver consensus…
    Sur le fond, la lutte présente un front unifié!!!
    C’est les coude serrés que nous y parviendront….
    Nous tiendrons, jusqu’à satisfaction.

  17. Une information à publier et à diffuser largement:

    L’université de Versailles St Quentin en Yvelines,
    UVSQ en lutte invite les enseignant(e)s-chercheur(e)s, les chercheur(e)s, les étudiant(e)s, les personnels BIATOSS, les personnels des IUFM… mobilisé(e)s
    à venir échanger et débattre,
    mais aussi à manger, chanter et rire…

    LUNDI 30 MARS, à 13H
    RDV devant le Parvis des Sources (à proximité de l’UFR SSH, Bd Vauban 78280 Guyancourt)
    Le pique nique aura lieu au Parc du Centre Ville, n’oubliez pas votre sandwich.

    Pour l’accès et quelques détails consulter l’affiche en pièce jointe.

    Cordialement,

    Le comité de mobilisation de l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines

  18. UJM ou…la lutte continue!

    Rappel des actions :
    Jeudi 26 Mars 09 :
    RDV 6h30 devant le bus rouge de Tréfilerie avec vos voitures. Opération coup de poing « on ne s’arrête plus ».
    RDV 13h30 à la Métare pour une manifestation sur appel de la coordination nationale (trajet : Métare-préfecture).
    Dernière infos :
    Compte-rendu des délégations :
    Vous n’êtes pas sans savoir qu’une délégation a été reçue hier par le directeur du cabinet du préfet à la suite d’une manifestation devant la préfecture qui n’avait pas voulu recevoir de délégation auparavant par manque d’anticipation et à cause du mouvement lui-même.
    Ce matin même après l’opération « coup d’Etat » qui consistait à envahir l’inspection académique en vue d’une entrevue avec le recteur, une délégation de 5 personnes a été reçue. L’entente, l’écoute et la remontée rectorale/ministérielle fut bien plus claire et perceptible ce matin.
    Deux avancées remarquables en 2 jours !!
    Ceci étant, différents points ont été demandés à être remontés, ceux-ci concernent le système éducatif en général (de la maternelle à l’université) mais surtout ceux sur l’enseignement supérieur en particulier.
    La délégation parle en tant qu’UJM même si elle fonctionne par site pour plus de facilité et d’équité dans la représentation.
    Les points abordés sont des motions votées dans nos propres AG mais aussi reprises par la CNE ou CNU

  19. L’AG des personnels de l’Université Paul Sabatier constate qu’il n’y a aucune avancée réelle à ce jour sur ses revendications. Elle déplore l’immobilisme du gouvernement et rappelle qu’il est seul responsable du blocage actuel.
    Aussi, dans le cadre de l’appel national de la Coordination Nationale des Universités, nous remettons ce jour une première vague de démissions des charges administratives (Campus Sciences et IUT) à la présidence.

    La coordination des personnels Campus Rangueil et IUT (Toulouse 3).

  20. Bonjour

    Abonné à la liste de diffusion, je n’en reçois plus aucun message depuis 2 jours, est-ce général, y a-t-il un dysfonctionnement ?

    Chaleureuses salutations estudiantines.

    Michel

    • S’il s’agit de la liste de diffusion de ce site, je n’ai pas connaissance de problèmes … la synthèse quotidienne des billets publiés continue bien d’être envoyée.
      S’il s’agit de la liste de discussion de la coordination nationale, là encore, de mon côté pas de problème à signaler … il y a bien des messages qui circulent depuis 2 jours … dans le doute, je ne peux que vous conseiller de vous réabonner (à l’une ou à l’autre).
      Tenez-moi au courant si les problèmes persistent …

  21. Entendu, merci de votre réponse.

    Bonne journée.

    Michel

  22. Démissions à Lyon 2

    Assez peu mobilisé jusque là, l’Institut de Psychologie de l’Université Lyon 2 frappe fort, avec près de la moitié des titulaires démissionnaires, ce qui concerne presque toutes les responsabilités d’années et de diplômes.

    Donc ici, pas d’essoufflement, plutôt un nouveau souffle !

    Ci-dessous le communiqué sur cette démission collective, à afficher si possible sur le site.

    ———————-

    COMMUNIQUE DES PERSONNELS MOBILISES DE L’INSTITUT DE PSYCHOLOGIE DE L’UNIVERSITÉ LYON 2
    SUR LA DÉMISSION COLLECTIVE DES FONCTIONS DE RESPONSABILITÉ.

    Lyon, le 31 mars 2009

    Le fonctionnement administratif normal de toute université repose sur l’investissement lourd et quotidien d’enseignants-chercheurs qui assument des responsabilités administratives, en plus de leurs missions de formation et de recherche. Ce travail s’effectue avec la collaboration des personnels administratifs dont les carrières et les statuts sont également fortement menacés.

    Dans le contexte de la mobilisation actuelle dans les universités, les enseignants-chercheurs ci-dessous annoncent leur intention de démissionner de leurs fonctions de responsabilités, en guise de protestation contre la surdité réitérée du ministère et pour de véritables négociations sur les bases proposées par la coordination nationale des universités.

    Cette action collective, appelée au plan national depuis plusieurs semaines, résulte de l’absence d’avancées significatives et de réelles négociations sur l’ensemble des points qui mobilisent actuellement la communauté universitaire : réforme du statut des enseignants-chercheurs ; formation et concours des enseignants du premier et second degrés, le gel des postes programmé, l’avenir des organismes de recherche, le contrat doctoral unique…

    Il s’agit pour nous de manifester, dans une action forte, notre détermination et notre engagement face à un gouvernement qui refuse d’entendre nos revendications.

    Nous souhaitons aussi, par cette action, protester contre l’imposition d’un calendrier absurde pour organiser nos formations et nos activités de recherche, et nous demandons un moratoire sur la réalisation des maquettes formation et recherche, ainsi que le report des échéances auxquelles elles doivent être remises aussi bien au niveau local que national.

    En conséquence :
    – Nous remettrons collectivement et publiquement notre démission des responsabilités pédagogiques et administratives que nous exerçons actuellement ;

    – Nous appelons l’ensemble de nos collègues de l’Institut de Psychologie, mais aussi des autres composantes de l’université Lyon2 à rejoindre cette initiative en démissionnant de leur fonctions de responsabilités, et à exprimer leur solidarité en s’engageant à ne pas reprendre les fonctions des collègues démissionnaires ;

    – Nous appelons l’ensemble des étudiants de l’Institut de Psychologie à une réunion d’information où nous leur expliquerons les raisons qui nous poussent à cette action, le mardi 07 avril, à 10h30, amphi C.

    Ces démissions deviendront effectives au 07/04/09, date à laquelle la liste de l’ensemble des collègues démissionnaires sera transmise à la Direction de l’Institut de Psychologie, à la Présidence de l’Université Lyon 2, au Rectorat d’Académie, ainsi qu’au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Avant cette échéance, nous informerons les personnels administratifs ainsi que les étudiants des raisons qui nous poussent à cette démission collective.

    ÉTAT DES DÉMISSIONS AU 1er AVRIL :
    – 24 enseignants-chercheurs démissionnaires ou soutenant cette démission ;
    – 60 responsabilités pédagogiques et de recherche
    (Responsabilités d’enseignements, d’années, de diplômes, de départements, présidences de jury ; directions de laboratoire).

  23. Les infos relatives à la mobilisation à Nice figurant sur le lien du bandeau gauche sont très icomplètes.
    Comment les actualiser ?

  24. Mardi 7 avril est organisé un jeu de Loi Géant place de Grève face à l’Hôtel de ville à partir de 11h30.

    Deux parcours sont proposés : l’un pour les étudiants, l’autre pour les enseignant-chercheurs.

    Les deux auront pour but de guider les intéressés dans leur nouvelle vie universitaire post-réforme LRU !

    Cet évènement sera vraisemblablement accompagné d’un pique-nique.!

    Action organisée par l’Université P7 en lutte.

  25. Qu’a décidé l’université de Pau ? merci- Jean

  26. je vois qu’il y aura une marche des obstinés à Chartres, y en aura-t-il d’autres organisées, si oui, où et quand?

  27. Ronde des obstinés à Nice Mercredi 13 Mai
    Place Massena
    Une « Ronde des Obstinés » sera organisée, s’inspirant modestement de celle qui a lieu jour et nuit sur la place de grève à Paris, depuis plus de 1000 heures ! (http://rondeinfinie.canalblog.com/)
    Cette ronde des obstinés vise à montrer l’absurdité de la situation où le Gouvernement veut nous enfermer, tout en interpellant les passants et de diffuser nos informations pour la défense des services publics et de l’emploi dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche, mais aussi à l’hôpital, à l’école etc.

    Nous tournerons obstinément durant l’après-midi de ce mercredi… et des mercredis suivants, jusqu’à ouverture de réelles négociations avec les ministres concernés. Un foulard noir autour du bras portant le nom de ce que vous voulez défendre (université, école, hôpital, etc.) rejoignez la ronde
    Venez tourner sans prévenir, ni prendre de tickets,
    les tours de cette ronde-là sont gratuits !

  28. Informations sur le mouvement à l’Université de Nice Sophia Antipolis sur le site http://www.mobilisation06.fr

  29. Bonjour,

    Pour information, une pétition concernant la mobilité (mutation, réintégration…) des personnels ITRF (Personnels Ingénieurs, Techniques, Administratifs de Recherche et de Formation) vient de s’ouvrir à l’adresse suivante : http://itarf.net/

    Extrait : « Cette année encore, à l’ouverture des concours ITRF force est de constater que, malgré les circulaires ministérielles, 90 % des postes proposés au concours n’ont pas été publiés sur la « bourse à l’emploi ». »

    Cette pétition est issue d’une communauté de personnels ITRF, notamment des abonnées de la liste de diffusion emploi du CSIESR*

    Quelques liens (liste non exhaustive) :
    -Une présentation vidéo aux assises 2009 du CSIESR : http://www.csiesr.fr/IMG/ram/CSIESR20090905283.ram
    -La motion mobilité du SNPTES (CAN 2009) : http://www.snptes.org/?CAN-des-26-et-27-mai-2009&artsuite=6#sommaire_1
    -Le Sgen-CFDT dénonce l’absence de mouvement organisé : http://www.sgen-cfdt.org/actu/article1937.html

    *CSIESR : association (loi 1901) qui a pour but de concourir, avec toutes les autres parties intéressées, à la meilleure exploitation possible, dans l’intérêt général de tous les utilisateurs, des moyens informatiques dont disposent les Centres ou Services Informatiques des Etablissements de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

    N’hésitez pas à transmettre ce message à vos collègues.

    Cordialement.

    PS : Le mail de confirmation est parfois long à recevoir selon l’adresse de messagerie utilisée pour signer la pétition (plus d’1 heure)

Répondre à Universités bloquées (tentative de recensement) « Universités & Universitaires en lutte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :