« Université d’Auvergne, les coulisses d’une fac modèle » (Bakchich-info)

Un article de Lucie Delaporte à Lire sur Bakchich : http://www.bakchich.info/Universite-d-Auvergne-les,07790.html

Extraits

« Gestion hasardeuse, partenariats suspects en Europe de l’Est, la fac d’Auvergne présentée par Pécresse comme un modèle a quelques cadavres dans ses placards. Elève modèle, la fac d’Auvergne collectionne les bons points. Première à passer sous le régime de l’autonomie, première à créer sa fondation pour lever les fonds d’entreprises privées, elle est aussi en pointe sur le développement à l’international. Quand la Sorbonne ressort les barricades contre la loi Pécresse, le président de Clermont1, Philippe Dulbecco, se répand à longueur d’interviews sur les bienfaits de la LRU : « Projet consensuel que la grande majorité des acteurs de l’enseignement supérieur appellent de leurs voeux depuis de nombreuses années » prophétisait-il hâtivement en début d’année dans les colonnes du Monde. Enfin, preuve que cette fac a décidément tout bon, le président a été promu au rang de chevalier de l’ordre national du mérite par son grand copain auvergnat, Brice Hortefeux, alors ministre de l’Immigration.

Une fac modèle…de dysfonctionnements

Reste qu’un certain nombre d’éléments dont Bakchich a pu prendre connaissance écornent un peu l’image du « modèle » érigé par le ministère. Publié à l’été 2008, mais étrangement boudé par la presse locale un rapport de la chambre régionale des comptes (téléchargeable à la fin de l’article) contient pourtant quelques perles sur la gestion pour le moins hasardeuse de la fac auvergnate. « la chambre a constaté l’existence symbolique de budgets de gestion », note d’emblée le rapport avant de pointer une série de « dysfonctionnements » propres à sérieusement ternir l’image de la fac. On y apprend ainsi que certains profs ou administratifs, et certains seulement, touchent des salaires plus que confortables comparés à la rigueur salariale en vigueur à l’université grâce à un système opaque d’heures complémentaires. Ainsi, relève le rapport, le directeur de l’IUP déclare chaque année quelques 300 heures sup’ soit l’équivalent de deux postes et demi d’enseignants et ce, alors qu’il collectionne déjà les fonctions administratives . « Un tel cumul d’activités ne manque de susciter des interrogations sur les conditions dans lesquelles une seule personne peut, réellement et effectivement, assumer une charge de travail aussi importante ». La chambre s’étonne d’autant plus qu’« En tant que directeur de l’IUP il est le seul à attester du service fait ». Voilà qui (…)

Une Réponse

  1. Ne trouvez vous pas curieux, qu’un rapport remis en août 2008 et portant sur la gestion de l’Université d’Auvergne sur la période 2000-2006, ressorte opportunément au premier trimeste 2009… Déjà commenté par la presse nationale dès février 2009, quel intérêt y a-t-il à le commenter à nouveau fin mai ?

    Est-il honnête de se servir d’un rapport périmé pour attaquer de front la nouvelle politique d’un établissement dont le Président actuel n’était pas aux affaires pour la période incriminée ?

    Je me demande bien si le rapport de la CRC concernant l’autre Université Clermontoise, en pleine déliquescence, sera tout aussi abondamment commenté.

    Loin de moi l’idée d’imaginer qu’un organe de presse tel que Bakchich, connu pour son indépendance, serve d’instrument à une manoeuvre de déstabilisation politicienne, mais quand même… Je m’interroge sur les canaux d’information de la journaliste, auteure de l’article.

    Quand on observe l’âpreté et la force avec laquelle cet article a été reproduit, diffusé, copié sur la toile dans les 48 heures qui ont suivi, on ne peut que se questionner.

    Arrêtons de scier la branche sur laquelle nous sommes trop fragilement installés. Au moment où une Université avance au service de ses étudiants,avec succès, il est particulièrement irresponsable de la mettre au poteau d’exécution pour des évènements passés !

    Et arrêtons de placer le débat sur le terrain de basse politique. Suggérer une inféodation à Hortefeux est tout aussi inepte que passer sous silence le fait que les principaux responsables des faits reprochés sont PS !

    Messieurs les journalistes, faites votre travail librement !

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :