Communiqué de presse CA UdS du 12 mai

Les syndicats CGT, FO, SNESup-FSU, SUD éducation, membres de l’intersyndicale « Agir ensemble pour une université démocratique » dans les conseils élus de l’Université de Strasbourg, font part de leur vive inquiétude et dénoncent un véritable déni de démocratie de la part de l’équipe dirigeante de cet établissement, suite aux dysfonctionnements intervenus mardi 12 mai dans le déroulement du Conseil d’Administration de l’UdS.

Pour la seconde fois ce printemps, en effet, le CA a été délocalisé en dernière minute vers un endroit tenu secret pour notre élu et pour les représentants étudiants de l’UNEF. Alors qu’il était convoqué à14h30 dans le bâtiment de la faculté de droit, sur le campus de l’Esplanade, le CA s’est en fait réuni à l’IGMBC d’Illkirch.

Arrivé au lieu indiqué sur la convocation, notre élu a trouvé salle quasiment vide : seul un messager, astreint au secret, se trouvait là pour le prier de rejoindre une voiture devant le mener à une destination qu’il n’était pas alors en droit de lui révéler. Ces méthodes dignes de mauvais films d’espionnage sont d’autant plus critiquables que visiblement les autres membres du CA avaient pour leur part été avertis à temps du lieu de réunion (d’ailleurs, lors du CA précédent, ces autres administrateurs étaient rentrés par leurs propres moyens, sans recourir à un chauffeur secret). Dénonçant ces procédés  rocambolesques, notre élu a préféré ne pas entrer dans ce jeu et n’a du coup pas siégé au CA.

Pourquoi inflige-t-on ce traitement particulier à notre seul élu et aux deux seuls étudiants de l’UNEF ?  Parce qu’ils ont osé s’engager dans le mouvement de protestation en cours dans les universités françaises ? Parce qu’on les tient pour responsables des  CA empêchés par des irruptions d’étudiants au cours de ce printemps ? Aux yeux de la présidence, y aurait-il « élu » et «élu » ? Cela nous ne pouvons l’accepter.
« Agir ensemble », qui s’est constitué sur un programme dénonçant les effets néfastes de l’application de la loi LRU dans le cadre de l’UdS nouvellement née et qui a remporté 25% des suffrages internes à l’automne dernier , dénonce l’iniquité à l’œuvre depuis quelques temps dans le traitement de son élu au CA (dans les autres conseils il n’y a pas ce problème).

Ces dysfonctionnements ne sauraient se reproduire, car ils empêchent le déroulement démocratique des débats dans notre université et diffusent entre les personnels et leur direction un sentiment de défiance dont nous ne saurions être tenus pour responsables. Nous voulons une université démocratique, gérée dans la transparence et le respect des différences d’opinions. Nous demandons solennellement à l’équipe de M. Beretz d’en prendre acte et d’y donner suite favorablement, dans l’esprit des traditions de ce qui fonde l’Université.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :