Déclaration de la 3e Coordination nationale des laboratoires en lutte (5 Mai)

Vous trouverez ci-après la version définitive de la déclaration de la 3e CNLL, réunie le 5 mai 2009, au Centre Pierre Mendès-France de l’Université Paris-1, ainsi que le relevé des actions décidées.

Nous remercions tous les participants à cette CNLL, qui appelle à une amplification de la mobilisation de tous les personnels de laboratoires pour défendre la sauvegarde et l’évolution des services publics de recherche et d’enseignement supérieur, pour l’intérêt général et contre les projets idéologiques du gouvernement et des directions des organismes de recherche.

Déclaration de la 3e Coordination nationale des laboratoires en lutte
Les délégués de la communauté scientifique, réunis le 5 mai 2009 au Centre Pierre Mendès-France de l’université Paris-1 pour la troisième réunion de la Coordination Nationale des Laboratoires en Lutte, réaffirment leur opposition déterminée aux réformes du gouvernement imposées aux services publics d’enseignement supérieur et de recherche.
La CNLL appelle tous les personnels des laboratoires à se joindre aux actions suivantes :
– 14 mai : manifestation nationale Enseignement supérieur-Recherche (ESR) contre la précarité, en convergence avec la coordination nationale des universités (CNU) et le secteur des services publics de santé le même jour ;
– 26 mai : manifestation nationale interprofessionnelle à l’appel de huit confédérations syndicales, contre la casse des services publics. La CNLL appelle à manifester dans un cortège ESR fort et visible qui défilera indépendamment pour rejoindre ensuite le cortège interprofessionnel ;
– 10 juin : journée d’actions nationales et régionales à l’occasion de la réunion plénière du Comité national de la recherche scientifique ;
– 25 juin : organisation d’actions coordonnées pour protester contre la tenue du Conseil d’administration du CNRS, au CERN à Genève.
Mobilisée depuis des mois, la communauté scientifique a maintes fois demandé que s’engage une véritable négociation sur les nécessaires réformes de l’Université et des organismes de recherche afin de sortir du conflit.
Les réformes imposées — et d’ores et déjà appliquées — visent à démanteler les organismes de recherche suivant une logique idéologique inacceptable. La mise sous tutelle politique et financière du service public de recherche et d’enseignement supérieur et la mise en concurrence des Universités et des laboratoires sont en effet incompatibles avec leurs principes fondateurs : indépendance, liberté et collégialité.
Devant le mépris du gouvernement et des directions des organismes et leur refus persistant d’entrer dans un véritable processus de négociation avec tous les acteurs de la communauté scientifique, la Coordination nationale des laboratoires en lutte appelle solennellement tous les personnels à :
• Prendre une part active à toutes les journées d’action nationales de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et à leur préparation ;
• Soutenir l’action des Directeurs d’unités visant à défendre le rôle d’opérateur des organismes dans notre système de recherche ;
• Participer à l’ensemble des blocages et boycotts lancés pour empêcher la mise en place des réformes (conseils d’administration mettant en place ces contre-réformes dans tous les EPST, visites de l’AERES, expertises ANR…) ;
• Refuser la mise en place du fichage déguisé, l’automatisation prévisible de la gestion des ressources humaines et dénoncer les risques de discriminations que présentent les logiciels d’évaluation du personnel des EPST, et en particulier SIRHUS.

La coordination appelle solennellement les élus siégeant au Comité national de la recherche scientifique, ainsi que dans tous les Conseils scientifiques et d’administration, à s’opposer par tous les moyens aux réformes en cours. La Coordination demande notamment que les membres du Comité national défendent le retour à une évaluation collégiale et qualitative des laboratoires par le Comité national, contre les pratiques managériales, opaques et quantitatives de l’AERES.
La CNLL appelle enfin l’ensemble des citoyens à s’intéresser aux enjeux pour la société de l’enseignement supérieur, de la recherche et des services publics (éducation, santé…) et de leur devenir, afin de ne plus être dupes des actions de propagande du gouvernement.
La 4e Coordination nationale des laboratoires en lutte se tiendra en juin 2009.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :