Etat des lieux de la mobilisation : URGENT

Pour aller contre la désinformation gouvernementale il devient urgent de faire un véritable état des lieux.
Il faut que nous obtenions les décisions prises, département par département, fac par fac et université par université sur les questions suivantes:
1) faculté en grève: oui, non
2) département en grève: oui, non
3) Rétention des notes du premier semestre: oui, non
4)Rétention des notes du second semestre: oui, non
5) cours (c’est-à-dire cursus validé au ministère) effectués au second semestre: oui, non
6) reprise des cours du cursus validé ( normal): oui, non
7) rattrapage des cours du second semestre ( toujours sur le cursus validé): oui, non
8)cours alternatifs, séances de travail, université populaire, cours en ligne, blogs des enseignants: oui, non
9) organisation des examens du second semestre dans les dates prévues: oui, non
10) organisation des examens du second semestre en septembre: oui, non
11)Validation automatique du second semestre: oui, non
12) Validation sur 5 semestres de la licence: oui, non
13) Semestre 2 reporté sur le premier semestre de la rentrée: oui, non
14)Faculté bloquée: oui, non
15) département bloqué: oui, non
16) Université bloquée: oui, non
17)Iufm en lutte: oui, non
18) Iut en lutte, oui, non
19) refus de participer aux jurys divers: oui, non

J’en oublie certainement. Mais si tous nos collègues DE TOUTES LES UNIVERSITES acceptaient d’envoyer un petit mot en répondant simplement par oui ou par non question par question en déclinant avec le plus d’exactitude possible leurs universités, facultés et départements de rattachement, cela nous aiderait beaucoup. J’ajoute que c’est hyper urgent (donc n’attendez pas lundi pour nous transmettre ces informations).

Les informations peuvent être déposées en commentaire sous ce billet ou directement envoyées sur la liste de discussion de la CNU

Décret du nouveau contrat doctoral

(info récupérée sur Fabula)

Le Décret relatif aux doctorants contractuels (jusque là désigné sous le nom de « nouveau contrat doctoral unique ») est paru au JO du 25 avril: on en trouvera le texte dans le document ci-joint (pdf).

Il présente des avancées notables en regard des projets qui avaient d’abord circulé: le contrat est désormais d’une durée de trois ans, et non plus d’un an trois fois renouvelable, ne comporte nulle limite d’âge, et autorise une charge d’enseignement (sur le modèle des anciens « monitorats »).

Il semble entériner la disparition des Cies puisque la formation est désormais dévolue aux universités contractantes, mais rien n’y est dit de la possibilité de valider dans ce nouveau cadre le stage de Capes ou d’Agrég.

Il se substitue aux anciennes allocations de recherches: les candidats sont invités à prendre contact avec leur Ecole doctorale pour connaître le détail de la campagne d’attribution qui incombe à chaque université.

Document joint : http://www.fabula.org/actualites/documents/31186.pdf

Occupation du Ministère de l’Enseignement Sup et de la Recherche

(source : fabula)

07-mai-

16H environ: Au moins une centaine de personnes – étudiants et enseignants – occupent pacifiquement le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, rue Descartes à Paris.

– maj 16h25: Les Crs sont entrés dans l’enceinte pour les évacuer en pleine AG.

– maj 16h35: L’occupation aura été brève: ils sortent actuellement du bâtiment (16h35), sans savoir s’ils seront arrêtés, si leurs identités seront relevées etc.

– maj 16h48: Les occupants ont été arrêtés et se trouvent actuellement dans des bus aux alentours du ministère.

– maj 17h15: Les occupants ont été conduits dans un commissariat du 11ème arrondissement qui se trouve à l’angle de l’avenue Ledru-Rollin et du passage Charles Dallery, entre le métro Voltaire et le métro Ledru-Rollin.

Un rassemblement de soutien vient d’être appelé, devant le commissariat.

Mise à jour depuis le site SLU :

Après la ronde intempestive des obtinés autour du Panthéon, une centaine d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et de chercheurs ont réussi une occupation surprise du minsitère de l’ESR. Contrairement aux allégations du ministère, ces occupants n’ont pas été simplement délogés, mais ils ont été embarqués par la police et conduits au commissariat central du 11e arrondissement.

Une autre centaine d’universitaires et d’étudiants se sont alors rassemblés devant le ministère pour réclamer leur libération et ont été chargés et matraqués par les CRS. Nous appelons à un nouveau rassemblement, cette fois devant le commisariat, 12 Passage Charles Dallery 75011 Paris, afin d’obtenir que nos collègues soient relâchés.

Venez nombreux !

Mise à jour 18h41 : les collègues et étudiants seraient en train d’être libérés

« Ils ont osé ! » Un appel à la rétention des notes du concours du CRPE

« Ils ont osé !!!
L’Appel lancé à la rétention des notes du concours du CRPE lancé hier par l’IUFM de Livry-Gargan, suite au blocage des corrections le lundi 4 mai a été entendu.
A Arcueil, centre de correction des copies de Paris, plus de la moitié des collègues a décidé aujourd’hui 6 mai de retenir les notes. En conséquence les réunions d’harmonisation ne pourront avoir lieu demain.
Diverses motions ont été signées dans d’autres centres de correction de l’Ile de France (Cergy-Pontoise, Antony, Lycée St-Exupéry de Créteil où a été déplacé le jury de Livry-Gargan). Elles commencent à circuler également dans les lycées, les collèges, les écoles…
Laisserons-nous nos collègues d’Arcueil s’engager seuls dans cette action de résistance ?
Nous appelons tous les jurys de l’Ile de France et de province à se réunir pour leur emboîter le pas :
– en retardant les corrections
– en retenant les notes
– en refusant de participer aux réunions d’harmonisation et aux jurys qui établissent les listes des admissibles
En convergence avec le mouvement de non tenue des examens qui se développe dans les universités, nous pouvons différer la parution des listes des candidats admissibles et démontrer au gouvernement que notre détermination pour obtenir le retrait de la réforme ne fait qu’augmenter. »

Collectif d’enseignants et de correcteurs du CRPE

(Info reprise depuis le site Poolp)

Dimanche 17 Mai : « Ils veulent couler l’école, Remettons-la à flot ! »

COMMUNIQUE DE PRESSE
COORDINATION NATIONALE ECOLE EN DANGER : DIMANCHE 17 MAI 2009
« Ils veulent couler l’école, Remettons-la à flot ! »

Depuis de nombreux mois, des collectifs de salariés de l’éducation et parents, mobilisés dans plus d’une cinquantaine de départements, luttent contre les réformes Darcos et Pécresse et pour un service public d’éducation de qualité pour tous.
Feignant de ne dénombrer que trois mille enseignants en résistance, qu’il assimile à « un noyau radicalisé et brutal », le gouvernement nie l’ampleur et la spécificité du mouvement de contestation (notamment sa durée et sa composition qui dépasse les préoccupations corporatistes).
Après les journées nationales d’actions du mardi 10 mars et du jeudi 2 avril, la Coordination nationale Ecole en Danger (réunie en 4° AG nationale le 18 avril à Chenôve) appelle à une nouvelle journée de mobilisation le dimanche 17 mai afin de permettre à chacun d’afficher son soutien au service public d’éducation.

Dans toute la France, seront organisés des rassemblements et pique-niques à proximité des plans d’eau, afin de montrer au gouvernement que ne nous sommes pas près de renoncer à un service d’éducation de qualité pour tous et que nous continuerons à sensibiliser la population sur la gravité des attaques portées contre l’école, de la maternelle à l’université, à travers les réformes Darcos et Pécresse.

Avec leurs réformes, Darcos et Pécresse veulent couler l’école, remettons-la à flot !

Pour plus d’informations : http://ecoleendanger.17mai.over-blog.com