Que reste-t-il de la masterisation ?

Point de vue de Patrick Baranger, président de la CDIUFM à lire sur EducPros.

Extrait :

« Cette année de confusion a-t-elle des conséquences sur les candidatures aux concours de l’enseignement ? Nous avons le sentiment que les vocations sont moins nombreuses que les années précédentes, mais est-ce que les étudiants diffèrent leur inscription ou ont-ils opté pour un plan B ? Je les entends dire que c’est compliqué pour eux et beaucoup se demandent s’il ne faut pas attendre un an de plus. Pour autant, même si rien ne change cette année, il faudra quand même régler le sort des étudiants inscrits en M1 qui passeront un concours en 2010. Tous les cas de figure ne sont pas résolus aujourd’hui.

Et comment la CDIUFM s’en sort-elle ? La mort annoncée des IUFM n’a pas eu lieu, contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là. Mais cette année laissera des traces dans les universités, alors que l’heure a toujours été au dialogue avec l’appui de la CPU. La méthode employée est laminante. Les informations sont communiquées par strates successives, avec des fuites organisées. Finalement, vous n’avez plus aucune certitude et finissez même par vous demander si vous ne prenez pas vos désirs pour des réalités. Intellectuellement, c’est épuisant et très peu enrichissant. »

Lire la suite sur EducPros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :