« Les universitaires payés pour faire grève ? Pas si simple. » Rue 89

Article à lire dans Rue89 : http://www.rue89.com/2009/04/19/les-universitaires-payes-pour-faire-greve-pas-si-simple

Extrait :

« A Paris VIII, la majorité du personnel est en grève… mais non recensée

Dans certains départements, des profs se disent « grévistes » quand ils parlent de leur engagement dans la mouvement, mais ils continuent à venir à la fac. Soit pour faire cours, soit pour avancer dans leurs travaux de recherche. Chez certains, seul le gel des notes a changé, et pas forcément le temps de présence. Impossible donc de recenser valablement le nombre de « grévistes » au sens administratif du terme. D’ailleurs, à Paris VIII-Vincennes, la majorité du personnel est en grève mais non recensée, selon le président de l’université. Nicolas Binzcak, président de Paris VIII, explique pourquoi il ne peut faire remonter la liste des grévistes au ministère, comme c’est la règle :

« Je ne suis pas en mesure de remplir le formulaire de recensement. Le concept de grève est difficilement applicable au monde universitaire. Un chercheur n’est pas un agent qui pointe de telle à telle heure. Un enseignant-chercheur a trois missions : les heures d’enseignement, qu’il peut compacter ou diluer sur toute l’année, la recherche et les fonctions administratives. Les deux dernières missions ne sont pas quantifiables. Par exemple, ce n’est pas parce qu’ils sont en grève que les enseignants-chercheurs ne cherchent plus. »

Publicités

Une Réponse

  1. C’est vrai que la notion ordinaire de grève (cessation concertée de travail) est assez diificilement applicable aux différentes actions menées par les universitaires. Cependant cet article reprend une conception parfaitement erronée, à partir des commentaires du Président de Paris VIII. En effet, il est faux d’écrire que les universitaires  » peuvent répartir ces heures de cours comme ils le souhaitent tout au long de l’année ». Les obligations d’enseignement s’inscrivent généralement dans un service organisé et s’il y a quelques souplesses, surtout en master, les horaires de cours sont bien programmés sur l’année universitaire et on peut donc très bien repérer celui qui ne fait pas cours à l’heure prévue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :