Le SNESUP écrit aux présidents d’université

(extrait de la Lettre Flash du 16 Avril)

Lettre aux Présidents d’Université
… La mobilisation de la communauté universitaire dans son ensemble -à laquelle le SNESUP a largement contribué- s’oppose aux contreréformes que le gouvernement tente de nous imposer. Ce mouvement sans précédent est dans sa 11ème semaine. Il prend des formes multiples (motions, pétitions, grève, grève administrative, …) et a rassemblé plus de 100 000 manifestants dans la rue le 10 février et le 19 mars.
Si cette mobilisation a conduit le gouvernement à infléchir à la marge les orientations imposées depuis maintenant plus de deux ans, les personnels et les étudiants n’ont obtenu aucune réponse portant sur le coeur de leurs revendications solidaires :
• retrait des projets de décrets Enseignant-chercheur et Contrat doctoral unique,
• retrait du dispositif prévu de formation et de recrutement des enseignants de 1er et 2nd degré,
• restitution des emplois supprimés en 2009 pour l’enseignement supérieur et la recherche et plan pluriannuel de création d’emplois de titulaires ; abandon du système  » SYMPA  » d’allocation des moyens
• arrêt du démantèlement des organismes de recherche et de la recherche publique.
Leur colère reste entière, leur détermination intacte ! Leur démarche bénéficie d’un large soutien et de prises de position renouvelées des conseils, CTP ainsi que d’instances ou de personnalités du monde scientifique (Conférences de doyens, Sociétés savantes, prix Nobel, …).
Alors que le gouvernement distille écrans de fumée et provocations, il prend le risque de faire proliférer les germes de tensions inutiles et la responsabilité de la poursuite du mouvement ! Dans ce contexte, il importe que les prises de position des présidentes et présidents soient en phase avec la communauté universitaire. Le SNESUP vous appelle à intervenir auprès du gouvernement pour faire entendre les revendications portées largement par les personnels et les étudiants. Vous contribuerez ainsi à faire renoncer le gouvernement à son obstination et à l’option dangereuse qu’il a choisie jusqu’ici : jouer la montre et le pourrissement de la situation …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :