Après l’université, l’hôpital comme une entreprise …

(ci-dessous le courrier d’un médecin en préparation de la journée de mobilisation du 28 Avril.)

Chers amis chers collègues,

Cette mobilisation a pour but de barrer la loi HPST dans cette ultime étape (les autres ayant échoué, même les amendements proposés par la majorité) devant le sénat sur un point essentiel qui est la dé-médicalisation de la gestion des hôpitaux. La loi remplace le projet médical et de soins par un projet avant tout d’équilibre budgétaire, organisant l’hôpital comme une entreprise privée d’activité commerciale (le projet médical n’est plus qu’une proposition, pleins pouvoirs du directeur sur les nominations de médecins et le choix des médecins formant le « directoire », médecins recrutés sur CDD avec paiement intéressé à l’activité…).

Au delà de la disparition des services, qui me parait une bêtise pour rester poli (et faisons savoir que la fonction de chef de service n’est pas rémunérée!), c’est vraiment la santé de la population qui est en danger car ce système généralisera la sélection du bon patient, c’est à dire celui qui n’a qu’une pathologie à soigner, au détriment de ceux (plutôt nombreux car c’est la vie elle même) qui associent plusieurs problèmes, polypathologies qui ne sont pas que l’apanage du grand âge. Ce sera l’aggravation de cette médecine moderne en tranche, le patient, pardon le client, étant fragmenté en un réservoir infini de gains potentiels.

C’est un déni de médecine, l’homme est un tout psychique et physique, le nier pour des raisons lucratives est contraire à notre mission et au serment que nous avons prêté, serment dont j’ai, avec heureusement beaucoup d’autres, la faiblesse de penser qu’il demeure essentiel.

Il ne s’agit pas de refuser notre rôle dans la régulation des soins, si les médecins ne s’y impliquaient pas ils seraient fautifs de laisser cette régulation se faire sur de simples critères comptables, mais il ne faut pas inverser nos priorités. Nous avons à apporter un avis éclairé aux décideurs, l’hôpital doit conserver cet équilibre, relatif mais réel, qu’il a encore.

Et rappelons, d’autres ont cité les sources, que la médecine en France coute beaucoup moins cher que celle aux USA, avec un couverture de la population et une qualité pour (presque) tous encore enviée. Les enjeux seraient-ils ailleurs??

Faisons savoir le danger majeur de ce projet de loi!! (ci joint qqs documents diffusés par la coordination pour compréhension) A Paris la mobilisation parmi les médecins hospitaliers, grâce à l’action de quelques uns dont le Pr André Grimaldi et le Pr Bernard Granger, atteint une ampleur jamais égalée, toutes tendances confondues, en régions il semble qu’il faille faire monter la sensibilisation.

Le 28 avril doit être une journée exceptionnelle de mobilisation de tous les personnels de l’hôpital, paramédicaux et médecins.

image003

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :