Enseignement supérieur et recherche : quel jeu joue Valérie Pécresse ? (Rue89)

« J’aurai aimé être psychiatre ou actrice. » Cette phrase de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, au Nouvel économiste en 2004 devrait prendre toute sa signification lorsque l’on se demande pourquoi ladite ministre s’applique tant à durcir le ton à l’encontre de la communauté universitaire. Quel jeu joue-t-elle face à cette communauté qui, depuis deux mois, a lancé un mouvement de protestation d’une ampleur telle, qu’il pourrait dépasser celui qui a impacté la même communauté en 1968. » lire la suite sur Rue89

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :