Vent de fronde à Sciences-Po (La Tribune)

http://www.latribune.fr/carrieres/formation/20090409trib000365489/vent-de-fronde-a-sciences-po.html

Le système Descoings en question … et en quelques chiffres :

« De fait, les 230 enseignants et chercheurs permanents pèsent peu face aux 2.700 intervenants extérieurs. Et le recrutement prévu de trente enseignants-chercheurs supplémentaires d’ici à 2013 ne suffira pas à rétablir l’équilibre.

Pour les universitaires, croissance et réformisme à tous crins favorisent « l’opacité, l’anonymat, donc la hiérarchie ». En privé, les langues se délient et évoquent un système autocrate où la concertation n’a pas sa place. « L’administration a le monopole de la définition et de la construction des programmes », déplore un professeur. Il y a aussi le décalage entre les vacataires et les 700 salariés de la fondation aux contrats de droit privé et les enseignants-chercheurs rémunérés – faiblement – par l’Etat.

Selon un document de 2005 que La Tribune s’est procuré, Richard Descoings, haut fonctionnaire détaché, pointe par exemple à 17.500 euros brut mensuels, son épouse, directrice adjointe, à plus de 7.000 euros, d’autres à 5.000 euros. Des salaires jugés exorbitants comparé à ceux qui prévalent dans les universités où les présidents culminent péniblement à 4.000 euros bruts. A cela s’ajoute des modulations de services et des primes discrétionnaires entretenant le silence.« 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :