Le 2 avril au soir, mille actions pour l’école !

Le 2 avril au soir, mille actions pour l’école !

Après la réussite de la mobilisation du 19 mars dans l’Education, les journées de convergence avec l’enseignement supérieur et les universités, les nombreuses initiatives départementales notamment en lien avec les cartes scolaire, les fédérations de l’Education, avec la FCPE, les associations, les mouvements pédagogiques ont décidé d’une nouvelle journée nationale d’action pour l’éducation, le jeudi 2 avril, de la maternelle à l’université.

Il s’agit de sortir des écoles et des établissements et de s’adresser largement à l’opinion publique dans un maximum d’endroits, dans les villes universitaires mais aussi dans les cantons, les communes, les communautés de communes… Ces initiatives sont à articuler avec d’éventuelles mobilisations déjà prévues localement à l’occasion de CTPD et/ou CDEN.

La proposition de manifestations pour l’éducation le samedi 4 avril n’a pas été retenue. Le calendrier des vacances scolaires (première zone le 3 au soir) et la volonté de diversifier les modes d’action a abouti au choix unitaire « des mille actions » du 2 avril.

Nous vous invitons à prendre les contacts unitaires  au plus tôt pour décider des modalités locales pour cette date : manifestation, rassemblement, concerts de casseroles, nuit des écoles, pique nique, retraite aux flambeaux…

Chaque initiative sera  « inscrite » sur le site du collectif (http://www.uneecole-votreavenir.org/)

Nous vous enverrons sous peu le texte d’appel.

Pour rappel, les 25 organisations du collectif : AFL – Cé – CEMEA – CRAP Cahiers pédagogiques – EEDF – FAEN – FCPE – FEP CFDT – FGPEP – FERC CGT – FIDL – FOEVEN – Les Francas – FSU – GFEN – ICEM pédagogie Freinet – JPA – La Ligue de l’enseignement – Fédération Léo Lagrange – OCCE – SGEN CFDT – SUD Education – UNEF – UNL – UNSA Education

Publicités

Première vague de démissions à Paul Sabatier (Toulouse)

« L’AG des personnels de l’Université Paul Sabatier constate qu’il n’y a aucune avancée réelle  à ce jour sur ses revendications. Elle déplore l’immobilisme du gouvernement et rappelle qu’il est seul responsable du blocage actuel.
Aussi, dans le cadre de l’appel national de la Coordination Nationale des Universités, nous remettons ce jour une première vague de démissions des charges administratives (Campus Sciences et IUT) à la présidence.

La coordination des personnels Campus Rangueil et IUT (Toulouse 3). »

Le Monde et le mouvement universitaire

Analyse à lire sur le site Acrimed.

http://www.acrimed.org/article3102.html

Fac Off, premier Single du groupe « Princess of Cleves »

Après le supplice d’Université et le Procès de la bande des trois, les productions de la  coordination de l’UFR d’Histoire de Paris 1 a le plaisir de vous annoncer la sortie du premier single du groupe Princess of Cleves, Fac off, sur le site sorbonne en grève. Le tube de l’été ?

http://sorbonneengreve.revolublog.com/article-74902-412877-fac-off-princess-of-cleves.html

Une contestation européenne !

80.000 manifestants à Barcelone pour l’ensemble de l’éducation le 19 mars ! 35.000 à Madrid pour l’enseignement scolaire le 25 mars !

Pour plus de détails voir ce site : http://firgoa.usc.es et les liens :

et pour d’autres pays :

Démission collective des responsabilités administratives des personnels de Lyon 1.

Démission collective des responsabilités administratives des personnels de Lyon 1.

Dans le cadre de la mobilisation dans l’enseignement supérieur et la recherche, mercredi 1 avril est une journée nationale de remise des démissions de nos responsabilités administratives dans les universités et laboratoires.

Ces démissions résultent de l’absence d’avancées significatives et de réelles négociations sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs, sur la formation et les concours des enseignants du premier et du second degré, sur les suppressions de postes programmées dans l’enseignement supérieur et la recherche, et sur l’avenir des organismes publics de recherche.

Entre le vendredi 27 mars et le mercredi 1er avril, soit en moins de 4 jours, nous avons recensé à l’université Claude Bernard Lyon 1 plus de 130 personnes qui démissionnent de plus de 440 responsabilités administratives (des responsables de formation, d’école doctorale, d’équipe de recherche, des stages, des relations internationales, des directeurs d’études…).

Résumé des démissions déclarées le 1er avril à l’université Claude Bernard Lyon 1 :
Composantes de l’université concernées : Mathématiques, Informatique, Biologie, STAPS, Physique, Chimie, Sciences de la Terre, GEP, IUT, ISTIL, ISFA, ISTR

1 directeur adjoint d’UFR et 1 directeur adjoint d’UMR
1 directeur et 1 directeur adjoint d’école doctorale
9 responsables d’équipe de recherche
2 responsables commission formation
1 responsable commission recherche
35 responsables de formation, d’année ou de parcours
5 directeurs/directrices des études
216 responsables d’unité d’enseignement
22 enseignant(e)s référent (dans le cadre du Plan Réussite en Licence)
10 responsables des stages
42 tuteurs de stage
5 responsables des séminaires de recherche
1 responsable des relations partenariales
7 experts auprès d’une instance d’évaluation
2 responsables relations internationales
1 responsable relations industrielles
25 membres d’un comité de sélection
49 autres responsabilités : Responsabilité équipe pédagogique, Responsable de l’évaluation des enseignements, Responsable de la plateforme pédagogique de Physiologie/Neurosciences, Responsable Taxe d’apprentissage, Responsable Commission fonctionnement plateforme TP, Responsables Permis de Conduire en Informatique, Responsable préparation CAPES,
Correspondant TICE, Tuteur des moniteurs CIES, Responsables de sites Internet…

Les personnels démissionnaires de l’université Lyon 1

La ronde des obstinés de Rouen et leur refus de présider les jurys de bac

Pour ce qui est de Rouen, nous organisons notre ronde des obstinés locale en lien avec la fcpe ce jeudi 2 Avril avec conférence de presse sur l’action de « refus de présider les jurys de bac » (235 signataires à ce jour).
Nous avons fait ce mardi une manif de droite pour la non-remise des maquettes très réussie.
Les Rouennais parisiens vont par ailleurs décider d’un jour où ils pourront se joindre à la ronde sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Pour avoir le point sur la mobilisation dans les différentes UFR et les CR des AG, voir sur le site de Rouen ci-dessous. Suit le communiqué de presse envoyé aux médias locaux, qui sont systématiquement avertis de nos actions et donc en font la couverture médiatique vitale pour le mouvement:
http://urouenmobilisee.wordpress.com/

Conférence de presse université de Rouen jeudi 2 avril à 16H
Mesdames et Messieurs les journalistes
Merci de bien vouloir prendre connaissance du communiqué suivant du Comité de Mobilisation, la FSU (SNESup – SNASUB), Sauvons l’Université et la CGT (FERC-Sup et SNTRS) de l’Université de Rouen, en date du 1 avril 2009 .
« La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a reçu lundi 30 mars l’ensemble des organisations syndicales et mouvements représentant la communauté universitaire mobilisée contre les projets gouvernementaux. Une fois de plus elle a refusé d’entendre les revendications de retrait des projets. Les syndicats et collectifs signataires demandent :
– Le retrait de la loi « LRU »
– L’abandon du décret modificatif du statut particulier des enseignants-chercheurs
– La réorganisation de la formation des enseignants en prenant en compte leur cursus universitaire et une formation professionnelle de qualité
– L’arrêt du démantèlement des organismes de recherche
– L’arrêt de la politique de suppression massive d’emplois et création immédiate de postes d’enseignants, de chercheurs et de personnels BIATOS pour répondre aux besoins sociaux pressants de la société française en matière de formation de la jeunesse
– La résorption de la précarité
– La revalorisation des traitements et salaires ainsi que l’abandon de la politique du «salaire au mérite» fondé sur un système de primes
– Le maintien du caractère national des diplômes

La ministre a cependant annoncé mardi 31 mars que les 130 postes de chercheurs dans les organismes de recherche supprimés au titre du dispositif de « chaires mixtes universités-organismes » seraient réattribués dès la session 2009. Cette annonce est à mettre à l’actif de la mobilisation unitaire et nous conforte dans la poursuite de la mobilisation.
C’est pourquoi les personnels et les étudiants de l’Université de Rouen décident la mise en place des actions suivantes :
– Le mardi 31 mars, un rassemblement devant le Rectorat de Rouen pour une cérémonie de non-remise des maquettes (nouvelle date fixée – en pure perte – par le ministre de l’Education Nationale pour la remontée de celles-ci au ministère) suivie d’une « manif de droite » s’est déroulée dans la bonne humeur (photos jointes).
– Le 2 avril, à partir de 15 heures, place de la Cathédrale, début de la « Ronde des obstinées de province » qui se poursuivra jusqu’à 20 heures, avec jonction en fin d’après midi avec les actions programmées par la FCPE.

Nous vous invitons par ailleurs à nous retrouver pour une conférence de presse le jeudi 2 avril à 16 heures place de la Cathédrale. Lors de cette conférence de presse nous vous présenterons le bilan de l’action « refus de présider les jurys de bac ». Cette action, qui touche un grand nombre d’universités françaises, consiste en un engagement individuel de tous les enseignants chercheurs à communiquer au Recteur leur refus de présider les jurys de baccalauréat. La remise des engagements se fera collectivement à une date qui sera précisée.

Rouen le 1er avril 2009. 13 h