Le passage de Fillon envoie les étudiants… en garde à vue (Rue 89)

Le passage de Fillon envoie les étudiants… en garde à vue
Par Rémi Leroux | Rue89 | 27/03/2009 | 20H26

En marge de la visite à Marseille du Premier ministre François Fillon ce vendredi, une trentaine de manifestants ont été interpellés et placés en garde à vue pendant quelques heures. Sans motifs apparents…
« On les emmène à Guantánamo », a dit en rigolant un policier. » Philippe a assisté à l’interpellation sur l’avenue du Prado (VIIIe) « pas musclée mais pas du tout sympa » d’une trentaine d’étudiants de la fac Saint-Charles qui se rendaient à proximité des deux sites (parc du XXVIe centenaire et parc Chanot) où le premier ministre François Fillon achevait sa visite marseillaise.
« Ils avaient l’intention de manifester, m’ont-ils dit, même s’ils n’avaient pas de panneaux avec eux. Les policiers, qui étaient partout dans le secteur du Parc Chanot, les ont plaqués contre le mur alors qu’on ne peut vraiment pas dire qu’ils avaient l’air menaçant. »
« Embarqués par paquets de cinq dans des camions »
Julien, qui était parmi les manifestants mais qui n’a pas été embarqué, raconte « Six camions de CRS se sont arrêtés à hauteur du petit groupe avant que les policiers ne rabattent les étudiants contre un mur. Ils ont ensuite procédé à des contrôles d’identité et les ont embarqués par paquets de cinq dans des camions. » (Voir le diaporama)
On a appris un peu plus tard dans l’après-midi que les personnes arrêtées étaient des universitaires, étudiants pour la plupart. Cet épisode intervient huit jours après l’interpellation d’un enseignant-chercheur.
Le conseil d’UFR du centre de mathématiques et d’informatique de l’université Aix-Marseille I s’est réuni dans l’après-midi de façon exceptionnelle :
« Trente universitaires qui se dirigeaient ce matin vers le parc du 26e centenaire de Marseille à l’occasion de la visite de M. Fillon ont été arrêtés sans raison par les forces de l’ordre, et maintenus en détention au poste pendant une heure et demie. »
Indignation des universitaires marseillais
Juste le temps en fait pour François Fillon de terminer sa visite marseillaise… Une visite dont Jean-Claude Gaudin, Maire (UMP) de Marseille, « se félicite » :
« François Fillon a profité de cette rencontre pour souligner la mobilisation de Marseille face à la crise et pour évoquer de nombreux projets marseillais, symboles du dynamisme de la cité phocéenne. » « Dynamisme » également de ses forces de l’ordre, donc. Les universitaires marseillais se sont déclarés « indignés par ce qu’il considère être une atteinte aux libertés les plus fondamentales et par l’assimilation d’actions de revendication totalement pacifiques à des actes illégaux. Ces actes
d’intimidation ne contribuent en rien à la résolution des problèmes actuels de l’université. »
Une source policière citée par La Provence a par ailleurs indiqué qu’il « s’agissait en fait d’une manifestation non déclarée. Dans ces conditions, nous procédons à des vérifications d’identité qui prennent un certain temps vu le nombre ».
Photos :  Interpellations de manifestants à Marseille, le 27 mars 2009
(Charlie Poussel).
► Article mis à jour le 28 mars à 16h05 :  ajout de la source policière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :