Rassemblement Lundi 30 Mars à partir de 10h, devant la Cité Nationale de l’histoire de l’immigration

Appel de la Coordination des intermittents et précaires d’Ile de France, Jeudi 26 mars 2009

Lundi 30 mars 2009 : Inauguration de la médiathèque A.Sayad, de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.
Pour éviter que leurs politiques soient dénoncées publiquement, l’invitation à cette cérémonie privée a été très discrètement lancée par : les ministres C. Albanel, É. Besson, X. Darcos, V. Pecresse.

Nous appelons au rassemblement de tous ceux qui s’opposent aux méfaits de ces ministres :
Lundi 30 Mars à partir de 10h, devant la Cité Nationale de l’histoire de l’immigration, Palais de la Porte Dorée, 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris, M° Porte Dorée
Que nous rebaptiserons à cette occasion : Centre Culturel de l’Identité Nationale et des Expulsions
—–
Ni exhibition facile, ni liberté de mensonge pour les ministres et gouvernants !
La politique de l’« immigration choisie » exploite la population nécessaire à l’entreprise France et parallèlement persécute sous le joug de France police.
Regroupement familial ? Terminé.
Carte de résident permettant 10 ans de séjour ? Terminé.
Régularisations ? Au compte-gouttes et au forceps.
.. Mais on va se servir du nom du sociologue Abdelmalek Sayad, dont les analyses prenaient le contrepied de la barbarie de la politique actuellement mise en oeuvre.
Nous soutenons tous les refus de cette politique que constituent les grèves de travailleurs sans papiers, les solidarités de quartiers contre l’expulsion d’enfants, la lutte pour la régularisation de tous et les révoltes des retenus des centre de rétention.
Il n’est pas question pour nous que le sinistre Besson chargé de mettre en oeuvre cette politique puisse se pavaner, même en privé. En 2007, Brice Hortefeux, pour qui on venait de créer un ministère à l’intitulé vichyssois, n’a pas osé inaugurer la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Laisserons nous son successeur Éric Besson gloser sur l’histoire tragique de l’immigration entre deux expulsions de sans-papiers ?
Albanel rénove les cathédrales et bafoue les droits des salariés intermittents. Albanel défend l’excellence, stigmatisant ainsi l’ordinaire, voué à mendier des subventions à diverses féodalités
Par la loi Hadopi, ce ministre voudrait qualifier comme un délit de vol les pratiques de gratuité en matière de circulation des oeuvres. Il n’y a pas de politique culturelle acceptable sans une continuité de droits pour les salariés d’un secteur dont bien des productions reposent sur l’intermittence.
Il n’y a pas de politique culturelle acceptable lorsque la défense et l’extension de la propriété privée sont au poste de commande. Il n’est pas question pour nous que cette versaillaise dans l’âme prolonge à coup de communication et de privatisations, l’extermination des cultures populaires et des pratiques indépendantes.
Darcos et Pécresse sont en charge des réformes de l’école. De la maternelle à l’université, de la loi LRU au décret réformant le statut des enseignants chercheurs, il s’agit d’essayer d’imposer partout une logique managèriale fondée sur l’évaluation, administrative et comptable, pour façonner une société de concurrence. Il s’agit de parfaire la société entreprise et de ce fait l’exploitation et la domination. Les luttes en cours à l’université depuis deux mois refusent cette politique.
Il n’est pas question que ces ministres en charge de la privatisation de l’éducation et de la recherche mènent à bien leur mission destructrice.

On nous voudrait terrorisés par l’insécurité sociale.
On nous voudrait devenus craintifs par la criminalisation des luttes
On nous voudrait parfaitement atomisés par les exigences de la survie et le renoncement
Avec ou sans droits, nous sommes et serons fidèles à la maxime de nos aïeux : paix aux chaumières, guerre aux châteaux.

Nous invitons donc à manifester ce lundi à 10h devant le Centre Culturel de l’Identité Nationale et des Expulsions :
Tous les collectifs de sans-papiers,
Tous les étudiants, lycéens, enseignants, chercheurs en lutte,
Tous les intermittents, les chômeurs, les précaires, et
Tous ceux qui refusent la logique d’Exclusion Nationale, la logique de rentabilité universitaire, la logique de commercialisation du spectacle et de harcèlement des précaires….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :