Les Historiens, le journaliste et les CRS

Laissez moi vous conter la petite anecdote qui m’est arrivé hier. Alerté par (l’excellente) initiative de XXXXXX qui nous transmet régulièrement la liste les rendez vous du savoir de toutes les universités parisiennes, je me suis rendu à la conférence itinérante annoncée par le Pr Nicolas Offenstadt sur le « Paris de la Grande Guerre », dont le rendez vous était fixé devant la
tombe du soldat inconnu.
Une 20e d’étudiants en histoire s’étaient donc rassemblés hier, à 11h, autour de 3 enseignants + quatre quidam sous l’arc de Triomphe.
Soudain, une 20e de CRS surgissent de nulle part et fonce dans notre direction. Un ordre est hurlé « d’engager les manifestants ». Nous sommes encerclés, puis expulsés manu-militari dans le souterrain menant vers les Champs-élysées. Ma carte de presse, exhibé comme un sésame sur le champ me permet de m’extraire du groupe et de prendre des photos (jointes) sous la menace de saisi de mon matériel par deux inspecteurs en civil « de ne pas photographier les fonctionnaires ».
Pendant la bousculade, les trois enseignants vociféraient leur conférence sur l’histoire du soldat inconnu. Aux passants interloqués et brutalement écartés, la troupe hurle  » voici comme est traitée l’université française ». Un couple d’américains est sommés de  ranger leur appareil tandis que nous sommes poussés dans le tunnel. Débarqués sur les Champs Elysées, je comprend enfin la raison de cette expulsion lorsque l’ensemble du groupe sort des brassards (« université en grève » et commence à distribué des tracts »). J’interroge Nicolas Offenstadt et j’apprends qu’il a décidé d’un commun accord avec ses
étudiants d’utiliser une forme de manifestation intitulée la  « grève active » : faire cours, in situ, en arborant des brassards.
Suit une descente ubuesque de l’avenue des Champs-Elysées sous les yeux ahuris des passants regardant passer  cette troupe paisible et studieuse écoutant leur enseignant leur parler de la mémoire de la Grande Guerre entourée de CRS et de deux inspecteurs des RG vissés à leur talky-walky crachouillant !
Vive la France, paisible pays des droits de l’homme.

crscrs1crs2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :