Accord ne sera plus sponsor de l’UPD (Université Paris Diderot – Paris 7)

Accord ne sera plus sponsor de l’UPD (Université Paris Diderot – Paris 7)

Le groupe hôtelier a annoncé qu’il allait cesser ses investisse-ments marketing dans l’universi-té parisienne, dont le titre a été malmené en bourse mercredi.
Valorisée dans la dernière édition du classement de Shanghaï grâce au recrutement récent de trois prestigieux prix Nobel comme CDD (Chercheur à Durée Déterminée), l’UPD (Université Paris Diderot – Paris 7) a néanmoins appris mercredi qu’un de ses plus grands sponsors, le groupe Accord, allait stopper son partenariat marketing avec elle. Le contrat liant les deux sociétés prendra fin le 30 juin prochain. Cette décision fait partie des nombreuses mesures prises par le groupe d’hôtellerie et de services afin de limiter les conséquences de la « conjoncture difficile » actuelle sur ses comptes. Selon le PDG d’Accord, « on avait pris avec Novotel et Ticket Restaurant le sponsoring de l’UPD en 2009 (…) et on avait la possibilité de sortir au bout de trois ans, ce qu’on avait tout à fait imaginé à l’époque ». Dans la soirée, l’université a indiqué dans un communiqué qu’elle prenait acte de la décision d’Accord de ne pas prolonger de deux ans son contrat de parraineur. « Cette position dictée par la conjoncture économique actuelle et malgré des résultats extrêmement positifs de ce partenariat (mise en place rapide de diplômes attractifs dans le domaine des services et de l’hôtellerie à destination de la clientèle étudiante, rationalisation des pratiques gestionnaires au service de l’établissement par des transferts de compétences managériales, etc.), vient conforter l’orientation prise par l’UPD de diversifier au mieux ses partenariats en matière de sponsoring », a indiqué l’université dans un communiqué.
En plus de l’UPD, Accord va stopper ses activités de marketing au sein de plusieurs autres sociétés d’enseignement supérieur et de recherche, et notamment certains instituts des CRS (Centres de Recherche Scientifique, ex-CNRS). Selon son PDG, les coûts étaient très élevés, de l’ordre d’un million d’euros par an. Le groupe, qui serre la vis, a donc dû faire des choix et se séparer de certaines activités. En Bourse, la décision d’Accord a impacté négativement le titre de l’UPD, qui souffrait déjà des inquiétudes des investisseurs. Le titre UPD a fini la journée en baisse de 2,67% à 7,30 €.

Librement inspiré de :
http://www.lefigaro.fr/sport-business/2009/02/25/04014-20090225ARTFIG00586-accor-ne-sera-plus-sponsor-de-l-olympique-lyonnais-.php (25/02/2009, 21:00)

POUR QUE CELA NE DEVIENNE PAS UNE RÉALITÉ À L’UNIVERSITÉ COMME POUR L’OLYMPIQUE LYONNAIS, CONTINUONS À RÉSISTER !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :