AG Paris 1 (3 Mars)

Compte rendu de L’AG de Paris 1
L’Assemblée générale des personnels de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne s’est réunie ce mardi 3 mars 2009 au Centre Panthéon de 12h à 14h.

I – Au cours d’une discussion préalable nous avons pu :
– recueillir un ensemble d’informations très positives sur la mobilisation et la poursuite de la grève dans les UFR 02 (Economie), 03 (Histoire de l’art et Archéologie), 04 (Arts plastiques et Sciences de l’Art), 08 (Géographie), 09 (Histoire), 10 (Philosophie) et 11 (Sciences politiques)
– constater la convergence des analyses concluant au fait que, sur la question du statut, la ministre n’a rien cédé ou a cédé très insufisamment, que rien n’a été obtenu sur la mastérisation, que les promesses du gouvernement sur la non suppression de postes en 2010 et 2011 ne peuvent être évaluées tant que nous n’avons pas la certitude que cela ne se fera pas au détriment d’autres postes ou d’autres lignes budgétaires, et que rien n’est dit sur le CNRS et la recherche.
– recueillir des informations sur l’évolution des formes de mobilisation des étudiants qui mettent en place, à Tolbiac plus particulièrement, des « piquets de grève » (pacifiques). Cette action concerne les jours d’assemblée générale ou de manifestation.

II – La discussion a conduit l’Assemblée générale à voter sur la motion suivante

L’Assemblée générale des personnels de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne réunie au Centre Panthéon le 3 mars 2009 exige :
– le retrait du projet de réforme du statut des enseignants
– le retrait du projet de mastérisation
– le retrait du projet de contrat doctoral
et demande solennellement au gouvernement que soit mis en place un plan massif de réinvestissement dans l’enseignement supérieur et la recherche.
Tant que ces exigences ne seront pas satisfaites elle appelle l’ensemble des personnels de l’Université à poursuivre la grève.
Motion adoptée à l’unanimité (4 participants ne prenant pas part au vote)

III – Concernant les formes de la mobilisation :
1- la poursuite de la « grève active » (autrement dit l’organisation d’une « université alternative » : conférences ouvertes sur des thèmes autres que ceux des programmes d’enseignement) a été réaffirmée.
2- des formes exceptionnelles de manifestation sont encouragées.
Ainsi, mercredi 4 mars à 16h 15 une chaine humaine sera mise en place autour de la Sorbonne (en blanc)
3- une journée de conférences et de débats sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche est organisée par la coordination de Paris 1 le lundi 9 mars au Centre Panthéon à partir de 9h 30.
Le matin 5 ateliers seront organisés. L’après midi, lors d’une séance plénière, les résultats des travaux des commissions seront présentés et un débat général aura lieu.
Une demande a été adressée à la présidence de l’Université afin que les personnels Biatos puissent être autorisés à participer à cette journée de débats. (dès que la réponse sera connue, celle-ci sera diffusée par les modes habituels : ensp1 etc.).
Un programme détaillé sera adressé à tous très prochainement.

IV – Afin que la grève soit la plus complète possible et pour alerter de la façon la plus nette la présidence de notre université (et au delà le ministère) sur les exigences et la détermination des personnels en grève, la motion suivante a été votée :

L’Assemblée générale des personnels de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne réunie au Centre Panthéon le 3 mars 2009 appelle l’ensemble des collègues concernés à ne pas participer aux Conseils dans lesquels ils siègent : Conseil
d’administration, Conseil scientifique, Conseil des études et de la vie universitaire ainsi que tous les conseils d’UFR.

Motion adoptée à l’unanimité moins : Contre 2 Abstention : 2 Ne prend pas part au vote : 1

Il est convenu que les grévistes informeront en début de séance les autres membres des conseils de leur position afin d’élargir le mouvement.
On notera que la volonté de bloquer la mise en place des comités de sélection a été affirmée au cours de la discussion qui a précédé ce vote.
Si, du fait de la grève des conseils, le CA ne peut délibérer sur la mise en place des comités, cet objectif sera satisfait. De toutes façons les présidents des commissions de spécialistes sont appelés à se rapprocher afin d’organiser de concert ce blocage en amont du CA.

V- La coordination de Paris 1 reçoit mandat de l’Assemblée générale d’engager une réflexion sur un certain nombre de points :
– la validation du semestre
– le rattrapage (éventuel) des cours
– la clarification de la position de toutes les Ecoles doctorales vis-à-vis du projet de contrat doctoral
Cette réflexion pourra déboucher, en tant que de besoin, sur des propositions de motions soumises à l’une des prochaines assemblées générales des personnels.
L’intervention d’une de nos collègues sur le fonctionnement spécifique du service des langues a attiré l’attention des participants à l’AG sur la disparité (sinon l’inégalité) de la situation des E-C de Paris 1 en ce qui concerne la relation enseignement recherche.

VI – L’Assemblée générale appelle l’ensemble des personnels à participer en masse aux prochaines manifestations :
jeudi 5 mars : manifestation unitaire organisée par l’intersyndicale de l’enseignement supérieur et de la recherche (regroupant notamment la FSU, laCGT, FO, Unsa Education, Sgen-CFDT, Solidaires, les collectifs Sauvons l’université, Sauvons la recherche, et l’Unef)

mercredi 11 mars : manifestation unitaire de la maternelle au supérieur
Jeudi 19 mars : journée de mobilisation nationale intersyndicale et interprofessionnelle

VII – Dernière observation : faute de temps nous n’avons pu soumettre au vote de l’AG le renouvellement de la coordination locale.

Je vous en rappelle la composition actuelle :
– pour la CGT : Jean Marie Monnier, Jérome Valluy (enseignants) et Claudine Charfe (Iatos) (Suppléant : B. Salesse)
– pour la FSU, Marie Cottrell et Bernard Legras  (enseignants) (Bernard  Tallet suppléant) + un représentant du SNCS (Florence Audier) + Isabelle Calvet (Snasub)
– pour la liste PUS, Bernard Paulré, Chantal Jacquet et Sophie Jallais (Sophie Poirot-Delpech suppléante), tous enseignants.
– pour le SGEN : Jean-Etienne Mestre et Isabelle Hirtzlin
– pour l’UNSA Michel Rebuffat (enseignants), Michel Bousez et Twardosz (Iatos) avec des suppléants (resp. : Phlippe Dufour et Buffotot ; Catherine Robin et M. Benamara)
– trois collègues représentent les non syndiqués : Cecilia Dercole, Pascale Dubus et Maria Stavrinaki (enseignantes)

Il est impératif que lors de la prochaine AG la composition de la coordination soit soumise à un vote.

Des changements pourraient intervenir si des membres actuels de la coordination souhaitent mettre fin à leur mandat et si d’autres collègues ont envie de consacrer une part de leur temps et de leur énergie à cette activité. Le seul souci est de respecter le souci de la représentation de toutes les sensibilités présentes dans notre université. Cette unité est le meilleur garant de
l’efficacité de notre action collective.

Pour la Coordination de Paris 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :