AG Nantes (2 Mars)

Compte-rendu A.G. intercomposantes du lundi 2 mars 2009
1. Bilan de l’action
* Généralisation de la mobilisation : I.U.F.M., personnel IATOSS ; chercheurs.
* Développement des liens entre enseignants et étudiants : manifestation commune le jeudi 26 février, mise en place d’un comité de liaison dont première réunion le 27 février.
* Sur le plan national : annonces du premier ministre et de Valérie Pécresse qui ne donnent pas satisfaction tant sur les problèmes de postes, de la mastérisation que celui des enseignants-chercheurs.
* Positions de la C.P.U. jugées en recul par rapport au 19 février. C .P.U. pas reconnue comme représentante de la communauté universitaire.

II Rapports commissions
* Commission mastérisation : remise d’une motion au président de l’université pour demander la confirmation de la non-remontée des maquettes (cf. nouveau délai du 31 mars). Amendement pour souligner la nécessité du rôle des I.U.F.M. dans la formation des enseignants.
* Commission Portes ouvertes : rédaction d’un texte expliquant le refus des enseignants de participer à l’orientation active. Diffusion à l’occasion des la consultation académique (présence à la réunion le mardi à la Manufacture) et aux Portes ouvertes. Affichage dans établissements secondaires.
* Commission tracts : rédaction de trois tracts (pour lycéens, parents, enseignants du primaire et du secondaire) et diffusion à partir du mardi 3 dans les établissements de Nantes et de la périphérie par 13 groupes d’enseignants et d’étudiants.
* Commission cours en ville : sous responsabilité d’Olivier Boutin (olivier.boutin°univ-nantes.fr). Cours prévus mardi 2 (programme sur site de l’intercomposantes).
* Relations avec parlementaires : action en développement. Rédaction d’une adresse aux parlementaires et appel à une réunion d’information et de débat le lundi 9 mars 2009 à partir de 19h30, dans le bâtiment 1 de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Nantes, *amphi A* (à coté de l’accueil principal).
* Mise au point sur revendications des BIATOSS. Approbation du texte proposé :
« Les personnels BIATOSS de l’université de Nantes rappellent leurs convergences avec les mobilisations en cours. Ils réaffirment les revendications liées à l’emploi et à leurs conditions de travail :
o Concernant l’emploi dans l’enseignement supérieur et dans les organismes de recherche :
– la restitution de tous les postes supprimés au budget 2009 ;
– La mise en œuvre d’un plan pluriannuel de créations d’emplois statutaires ;
– la résorption de la précarité ;
– Le refus de l’externalisation des services et des missions, notamment celles réalisées par les personnels de catégorie C
* Concernant les statuts, les salaires et les carrières :
– la défense des statuts nationaux pour tous les personnels dans le cadre de la fonction publique d’Etat ;
– la reconnaissance des qualifications au lieu d’une évaluation individuelle basée sur la performance et le résultat ;
– La revalorisation des carrières et l’augmentation des salaires ;
– augmentation significative des possibilités de promotions ;
– le maintien et le renforcement des attributions des instances paritaires.
Les organisations syndicales signataires appellent les personnels BIATOSS et ITA à continuer et amplifier leur participation aux mobilisations tant au niveau local que national au côté des personnels enseignants, chercheurs et enseignants y compris par la grève lors des prochaines journées d’actions ».

Signataires : CGT (SNTRS, FERC-Sup, CGT-INRA), SGEN-CFDT Recherche EPST, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNESUP-FSU, SNPREES-FO, SNPTES-UNSA, SUD Education, SUD Recherche EPST, SLR, SLU.

Intervention du président de l’Université :
Souligne qu’il est content d’être présent et que les membres du Bureau de l’université sont régulièrement présents aux A.G. de l’intercomposantes. Rappelle que le C.A. a refusé de remonter les maquettes et que le CEVU a voté également contre. Délai du 31 mars n’a pas de signification.
Précise qu’il fait partie du bureau de la CPU mais que celle-ci n’est qu’une association dont les membres ne sont pas obligés de suivre les décisions. Réunions mercredi et vendredi dernier avec les représentants du gouvernement mais seulement sur modifications du décret de 1984 qui est devenu obsolète. Attachement au statut d’Etat des fonctionnaires. Promesse du gouvernement de ne pas supprimer de postes en 2010-2011 mais pas d’engagement pour 2009. Gouvernement toujours sur la ligne du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Point crucial est le manque de moyens financiers et en personnel : 83 postes manquant à l’université de Nantes. 150 personnes contractuelles employées pour remplacer titulaires. Pas de postes attribués alors que l’université doit remplir de nouvelles missions.
Nouvelle assemblée générale de la C.P.U. jeudi prochain. Demande du report des nouveaux concours à 2011.
Suite aux questions qui lui sont posées sur les services des enseignants, le président précise qu’il a déjà le pouvoir d’arrêter les services mais que cela se fait par délégation aux directeurs des composantes. Pour les promotions attachement au principe, 50 % national, 50 % local + principe évaluation recherche par C.N.U. et évaluation pédagogie sur le plan local.
Interventions pour rappeler que la C.P.U. n’est pas la représentante de la communauté universitaire, qu’elle peut être reçue par le gouvernement mais qu’elle ne doit pas négocier, que les décrets sur statuts des enseignants chercheurs et sur mastérisation sont indissociables et qu’ils doivent être retirés…

III Actions
* Présence d’une délégation du personnel de l’université à l’A.G. étudiante le 2 mars à partir de 14 h.
* 5 mars : manifestation à Nantes, place de Bretagne, à partir de 15 h.
* Délégation à la coordination nationale le 6 mars : Régis Tehamenzy (prof. Lettres modernes) et Natacha Coquery (prof. Histoire moderne).
* Distribution de tracts toute la semaine dans les établissements de Nantes.
* Information aux parents et aux lycéens lors de la Journée Portes ouvertes samedi 7 mars.
* Formation d’une commission pour préparer la mobilisation du 11 mars : Hervé Le Lourec, Christophe Mauras, Jean-Marc Patin, Sophie Vernicos.
* Débat sur la forme à donner au mouvement : représentants de droit et de sciences se prononcent pour un blocus partiel faisant alterner jours de cours et jours de mobilisation en partant du constant que le blocus total « vide » l’université. Ils proposent un vote U.F.R. par U.F.R.. Pas de prise de position collective lors de l’A.G. (l’après-midi les étudiants votent la poursuite du blocus total jusqu’à jeudi).

Prochaine A.G. lundi 9 mars, à partir de 10 h 30 amphi IV Censive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :