« Nous ne sommes pas dupes » (communiqué Frec-Sup CGT)

Nous ne sommes pas dupes
Le premier ministre et la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche viennent d’annoncer comme une grande avancée qu’aucun poste d’enseignant-chercheur ne serait supprimé en 2010 et 2011. C’est une bonne nouvelle !
Mais, de qui se moque-t-on ?
Dans le projet de loi de finances 2009, nous avons bien noté que les suppressions de postes ne concernent que les BIATOS et les ATER. Ne nous plaignons pas, les emplois supprimés ne représentaient qu’un départ à la retraite sur six, en attendant 2010 et 2011 où le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche devra atteindre le taux des autres ministères, soit un sur deux !
A moins de considérer que les fonctions et missions remplies par ces personnels n’ont aucune importance et donc aucune valeur (ce qui semblerait être le cas vu les propos déjà tenus par la ministre sur ces personnels) ou que les enseignants-chercheurs pourront sans dommage pallier leur disparition, rien ne saurait justifier une telle politique.
Ces fausses nouveautés voulant montrer une grande mansuétude du gouvernement envers les enseignants-chercheurs, sont destinées à berner essentiellement l’opinion publique.
L’annonce que quelques 400 agrégés de l’Education Nationale pourraient rejoindre le Supérieur devrait alerter personnels et étudiants sur l’objectif véritable du gouvernement : secondariser le premier cycle (« plan licence »).
Une telle mesure ne ferait que fragiliser encore le lien pourtant fondamental entre l’enseignement et la recherche qui fonde le statut des enseignants-chercheurs.
De telles annonces ne répondent en rien aux revendications de l’ensemble des personnels de l’enseignement supérieur et des étudiants en luttes qui, tous, exigent à leur manière les moyens pour un service public de qualité.
Pour toutes ces raisons, la FERC Sup CGT appelle l’ensemble de la communauté universitaire à poursuivre et amplifier la mobilisation et à participer massivement au succès des manifestations à venir pour obtenir de véritables négociations sur l’ensemble de ses revendications.
Elle inscrit ses initiatives, actions et manifestations dans la préparation de la journée interprofessionnelle du 19 mars, dans l’unité des salariés, du privé et du public, des retraités et des privés d’emploi du pays
Montreuil, le 26 février 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :