Communiqué (OSC, SCIENCES PO/CNRS) DU 25 FEVRIER 2009

COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU PERSONNEL DE L’OBSERVATOIRE SOCIOLOGIQUE DU CHANGEMENT (OSC, SCIENCES PO/CNRS) DU 25 FEVRIER 2009

Le personnel de l’OSC, réuni le 25 février 2009 en assemblée générale, affirme sa participation au mouvement de protestation nationale contre les réformes déjà mises en œuvre ou envisagées dans l’enseignement supérieur et la recherche. Face au mépris exprimé par le Président de la République dans son discours du 22 janvier et à l’absence de concertation dont font preuve les Ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, l’assemblée générale, demande, en accord avec la coordination nationale des universités :

* Un plan pluri-annuel de recrutement d’enseignants-chercheurs et de chercheurs conforme à la priorité affichée par le gouvernement pour l’enseignement supérieur et la recherche ; le rétablissement de tous les postes supprimés dans l’enseignement et la recherche ; la fin de la politique de précarisation des emplois scientifiques ; la conversion des post-docs CNRS récemment supprimés en postes statutaires.
* L’arrêt du démantèlement des organismes publics de recherche (CNRS, INSERM, INRA…) et le rétablissement de l’ensemble de leurs missions (opérateur de recherche, labellisation des revues…), ainsi que l’abandon de la transformation du CNRS en instituts devenant agences de moyens.
* Le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs ; le maintien et le renforcement de procédures collégiales pour le recrutement, l’évaluation, et l’attribution des services d’enseignement et des décharges pour la recherche.
* Le retrait de la réforme de la formation des enseignants du premier et du second degré dans sa forme actuelle ; la mise en place d’une véritable formation professionnelle, initiale et continue, pour tous les enseignants par une articulation efficace de l’apport des universités et des IUFM.
* L’augmentation du nombre de financements de thèse ; la mise en place d’un véritable statut pour les doctorants dont l’activité principale serait de se consacrer à leurs propres travaux de recherche.

L’assemblée générale ne défend pas pour autant le statu quo et appelle, au contraire, à une réflexion collective, faisant suite aux propositions élaborées lors des Etats généraux de la Recherche de 2004, concernant l’exercice des métiers de l’enseignement et de la recherche, le recrutement, l’évaluation, la carrière, le statut des enseignants-chercheurs, doctorants et post-docs, ainsi que la gouvernance au sein des établissements.

Elle réclame une politique ambitieuse et volontariste pour l’enseignement supérieur et la recherche, qui ne peut être menée sans un accroissement significatif des moyens financiers alloués aux Universités et aux organismes de recherche et une meilleure répartition entre les institutions, notamment entre les grandes écoles et les universités.

Elle souligne l’importance d’investir dans la formation des jeunes et dans la recherche en cette période de crise économique et sociale, et demande également que la réflexion sur l’enseignement supérieur et la recherche s’inscrive dans le cadre d’une politique globale concernant l’amélioration de la formation de la maternelle à l’université.

Elle s’associe donc aux actions engagées et appelle à la mobilisation pour obtenir le retrait des projets en cours, qui, en l’état actuel, ne peuvent qu’affaiblir l’enseignement supérieur et la recherche en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :