Cours public : Nicolas Sarkozy et la littérature

Download the original attachment

DANS LE CADRE DE LA LUTTE QU’ILS MENENT POUR LA SURVIE DE L’UNIVERSITE, DE L’EDUCATION, DE LA LITTERATURE, DE LA CULTURE, DE LA RECHERCHE LES ENSEIGNANTS/CHERCHEURS, PERSONNELS, ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE VOUS PROPOSENT UN COURS PUBLIC : « NICOLAS SARKOZY ET LA LITTERATURE »

« L’autre jour, je m’amusais, on s’amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de la Princesse de Clèves… Imaginez un peu le spectacle ! » Nicolas Sarkozy, 23 Février 2006, Lyon

« Il est significatif et triste de voir un Président considérer un monde où l’on demanderait à la guichetière ce qu’elle pense de La princesse de Clèves comme un repoussoir absurde et kafkaïen – alors que cela pourrait au contraire constituer la visée inspiratrice d’un monde possible éminemment désirable »
Yves Citton, Lire, Interpréter, Actualiser. Pourquoi les études littéraires ?, Paris, Editions Amsterdam, 2007, p.223.

  • Parce que nous désirons un monde possible où nous pourrions, aussi, parler  de La Princesse de Clèves, de quelques autres textes, et pourquoi pas d’art et de cinéma avec nos concitoyens quelle que soit la fonction qu’ils exercent,
  • Parce que nous sommes persuadés que la lecture d’un texte littéraire prépare à affronter le monde, professionnel ou personnel,
  • Parce que nous croyons que sans la complexité, la réflexion et la culture la démocratie est morte,
  • Parce que nous croyons que l’Université est et doit être le lieu de la beauté et non de la performance, de la pensée et non de la rentabilité, de la rencontre avec la différence – culturelle ou historique, et non de la répétition du même,
  • Parce que nous voulons témoigner de ce que notre métier d’étudiants et d’enseignants n’est pas seulement de professionnaliser et d’être professionnalisés mais aussi de lire et de donner à lire,
  • Parce que nous sommes en grève pour en témoigner,
  • Nous vous appelons à nous rejoindre dans le combat pour l’avenir de l’école, de l’éducation, de la littérature, de la culture et  de la recherche

MANIFESTATION À CLERMONT-FERRAND LE JEUDI 26 FEVRIER DEPART 10 HEURES DE LA FACULTE DES LETTRES 29, BD GERGOVIA

TOUTES LES INFORMATIONS SUR LA MOBILISATION ET LES ACTIONS DE L’UNIVERSITE BLAISE PASCAL : http://www.ubpmobilisation.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :