L’université du Havre reconduit la grève et le blocage (27 Mai)

L’Assemblée Générale de l’établissement a reconduit la grève jusqu’au vendredi 29 mai 13h00, date de la prochaine AG et a approuvé le principe du blocage comme moyen de perturbation pour la fin du semestre.

Caen : « le blocage de la Fac revoté dans l’indifférence » (Ouest-France)

À Caen, l’assemblée générale de mardi a confirmé ce mode d’action. La direction, elle, continue à organiser les rattrapages comme si de rien n’était.

Drôle d’ambiance à l’université de Caen. Lundi la présidente Josette Travert a décidé de rouvrir les bâtiments du campus 1. Mardi l’assemblée générale a voté la poursuite du blocage. Après seize semaines, le conflit se poursuit dans la confusion. Pour quelque 3 000 des 24 000 étudiants de l’université de Caen, la fin d’année s’écrit encore en pointillés.

Organisée sur les pelouses du campus 1, l’assemblée générale de mardi pouvait jouer les juges de paix. Il n’en a rien été. Sa faible affluence, reconnue dans les deux camps, ne lui offre pas une légitimité absolue. « Est-ce que ça crée un rapport de force ? », s’interroge un étudiant opposé au blocage. « J’appelle à l’abstention pour ne pas remettre en cause le vote de la semaine dernière », ose un des meneurs du mouvement.

Vers 13 h, 894 votants obtiennent le maintien du blocage dans un scrutin qui rassemble 1 713 personnes (261 abstentions). Ils étaient 2 932 votants une semaine plus tôt. Où sont passés les autres ? Ils ont repris le chemin des cours, à en croire la direction de l’université. Depuis lundi, des réunions entre enseignants et étudiants évoquent la fin de l’année, des rattrapages aux examens.

Solutions exceptionnelles

Quand le campus 1 (sciences de l’homme, droit, langues) ne peut pas accueillir tous les cours, les autres sites sont mis à contribution. « L’université de Caen dispose d’un patrimoine immobilier important, lance Pierre Sineux, président du conseil des études et de la vie universitaire (Cevu). Des filières terminent l’année. Elles laissent des locaux disponibles. » Les étudiants en droit, en sciences économiques, en médecine, en pharmacie et la plupart des scientifiques (sauf ceux de licence de biologie) ont terminé leurs programmes.

Les « bloqueurs » résistent, tentent de s’unir avec les autres mouvements sociaux, se frottent aux forces de l’ordre. La présidente Josette Travert regarde ailleurs. « Nous tentons de trouver des solutions exceptionnelles à une situation exceptionnelle. En délocalisant des cours et en proposant sur Internet. »

Les directeurs d’unité de formation et de recherche seraient les chevilles ouvrières de ce plan qui, selon l’administration, ne vise qu’un objectif : « Faire passer les examens à ceux qui le voudraient. » Tant pis pour les autres. « Une centaine d’étudiants restent déterminés pour un blocage sans intérêt. C’est une modalité d’action qui enferme dans une posture mais ne donne pas d’issue aux étudiants. » Iront-ils perturber les cours délocalisés ? Il sera difficile d’éviter ce que redoute le président du Cevu, Pierre Sineux : « Une sorte de jeu du chat et de la souris. »

Josué JEAN-BART.

Motions de l’AG de Tours : poursuite de la grève et blocage

Des infos de l’AG de Tours.

*****************************
Motions de l’AG du 5 mai 2009 de l’université de Tours

Motion concernant la répression
L’AG unitaire intersites de l’université de Tours réunie ce mardi 5 mai condamne les violences policières et la répression qui se sont multipliées à Tours comme partout en France ces dernières semaines.
Elle exprime son soutien envers Franck Labrasca convoqué pour audition au commissariat de Tours et appelle à un rassemblement en signe de protestation et de solidarité envers notre collègue le mercredi 6 mai à 15h devant le commissariat.
Motion votée à l’unanimité moins 3 abstentions

Motion concernant les examens
L’AG unitaire intersites de l’université de Tours réunie ce mardi 5 mai, constatant les grandes inégalités de situations entre sites, entre filières et entre étudiants, considère que les examens ne peuvent se tenir en l’état actuel, et déplore que certaines filières en organisent cependant. Elle remet à la prochaine AG (mardi 12 mai) la prise de décision précise à ce sujet (neutralisation, banalisation, validation automatique du semestre) et invite les personnels à venir nombreux pour en débattre.
Motion votée à la majorité, 2 voix contre, 1 abstention, 5 NPPPV

Autre informations
La poursuite de la grève a été votée à l’unanimité (moins 1 abstention et 1 NPPPV), jusqu’à la prochaine AG qui se tiendra le mardi 12 mai.

Blocage

Le lundi 4 mai, après la pause de printemps, une AG a rassemblé entre 700 et 800 étudiants. Le blocage a été revoté, pour empêcher la tenue des examens.
Le président de l’université avait envoyé un message à tous le 30/05 : « Une « assemblée générale » est prévue lundi 4 mai à 16h. Pour ne pas gêner celle-ci et pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’y participer afin de s’exprimer, il n’y aura pas de cours à partir de 16h. Je rappelle que je suis toujours opposé au blocage. Je reste ouvert pour discuter de modalités d’action qui permettent aux étudiants de suivre une formation de qualité. » Le but était donc clairement d’obtenir un vote majoritaire contre le blocage. Ceci ayant échoué, il a fait débloquer le site par  et a renvoyé ce message le 5 mai :

« A l’attention des étudiants et des personnels des UFR Arts et sciences humaines et Lettres et langues,
Le site des Tanneurs a été rouvert hier et les cours ont eu lieu toute la journée.
Le blocage du site a été revoté hier en « assemblée générale » à une très courte majorité. A la suite de ce vote, des étudiants ont placé quelques tables et chaises devant certaines entrées du site.
Ce matin, nous avons procédé au déblocage et les cours se tiennent. En cas de nouvelle tentative de blocage, l’administration procèdera systématiquement à la remise en l’état du site.
J’appelle donc tous les étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs à être présents sur le site afin de rattraper les enseignements.
Je rappelle aussi qu’il n’y aura aucune validation automatique des diplômes. Il est donc impératif de rattraper les enseignements pour que les examens puissent se tenir.
Si la situation devait se dégrader, les enseignements auraient lieu sur d’autres sites selon un emploi du temps que vous pourrez consulter sur votre environnement numérique de travail (ENT).
Loïc Vaillant »

RCE

Le CA doit voter le 11 mai le passage aux compétences élargies (RCE) ; ceci n’a fait l’objet d’aucune information ou consultation des personnels et étudiants, alors même que le Pdt de l’université s’était engagé à ce que cela soit fait avant le vote. L’AG a décidé de lui adresser un courrier pour lui rappeler ses engagements et demander le report de ce vote.

Toulon : l’AG revote le blocage et la neutralisation du 2nd semestre

l’AG du jour (retour des vacances) a connu un réel succès : environ 460 personnes présentes, ce qu’on n’avait pas vu ici depuis plusieurs semaines. Le mouvement se poursuit, plus déterminé que jamais, l’AG ayant voté :

1- la reconduction de la grève illimitée et reconductible jusqu’au mardi 12 mai 2009, 12H30 (P402, C23, ABS32, NPPV3) date de la prochaine AG.
2- appel aux personnels : maintenir et amplifier les modalités de rétention de notes, de démission administrative, ne pas participer à l’organisation des examens du second semestre (P422, C10, ABS26, NPPV4)
3- appel aux étudiants des différentes UFR : demander à tous les niveaux (directeurs d’UFR, CEVU) la neutralisation du second semestre et la mise en place du rattrapage du premier semestre uniquement.
Appel aux personnels enseignants, enseignants-chercheurs et BIATOSS dans le mouvement : soutenir ces actions par tous les moyens. (P424, C13, ABS21, NPPV4)
4- le blocage du campus de La Garde comme modalité d’action pour obtenir le retrait ou l’annulation des décrets en cours sur les E/C, la masterisation, le contrat doctoral, pour obtenir la restitution des postes supprimés en 2009 et l’abandon du système inique SYMPA pour l’attribution des budgets des universités. S’ajoute aux revendications de l’AG la neutralisation du second semestre de l’année en cours car il n’est plus possible de faire une évaluation correcte de ce dernier sans léser les étudiants, qu’ils soient grévistes ou non. (P398, C37, ABS:27, NPPV0)

Suite au vote, le début du blocage du campus de La Garde est organisé pour le mercredi 6 mai.

Lorient revote le blocage

Lorient : après 7h d’ag et suite a un nouveau vote a bulletin secret le blocage a été reconduit.

La petite nouveauté : les irréductibles rentrent dans la ronde …  eh oui nous allons lancer une petite soeur a la ronde des obstinés

Un cevu se tenant jeudi aucune motion n’a été adopté quand aux examens malgré un temps de débat fort long.

Situation à Lyon 2 : grève des enseignants et blocage des étudiants reconduits

Après une semaine de vacances, précédée par deux journées de fermeture administrative, les personnels de Lyon 2 réunis en AG ont voté la poursuite de la grève à l’unanimité moins une voix.

De leur côté, les étudiants ont voté la poursuite du blocage des deux campus à une large majorité

Le président de l’université a annoncé l’organisation d’une consultation (étendue à tous les personnels et aux étudiants) sur la question du blocage lundi 27 Avril.

Nancy 1 reconduit le blocus jusqu’au 27 Avril.

Des nouvelles de Nancy 1 (Fac des Sciences).
Aujourd’hui, une AG Enseignants-Chercheurs-Etudiants réunissant 450 personnes a reconduit le blocage de la fac jusqu’au lundi 27 avril.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.